Relais pour la vie de Longueuil: une marche qui peut faire la différence

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Relais pour la vie de Longueuil: une marche qui peut faire la différence
L’an dernier, un peu plus de 100 000$ avaient été récoltés lors du Relais pour la vie de Longueuil (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

SANTÉ. Jusqu’à maintenant, 22 équipes sont inscrites au Relais pour la vie de Longueuil qui se tiendra le 14 juin au parc Michel-Chartrand. Le bureau de la Rive-Sud de la Société canadienne du cancer (SCC) espère rallier une quarantaine d’équipes. Ces dernières amasseront des fonds pour la recherche et lanceront ainsi le message fort que la vie est plus grande que la maladie.

Les motifs qui poussent les participants – au moins 275, vise-t-on cette année – à prendre part à cette marche hautement symbolique de 12 heures sont multiples.

«Les gens veulent faire une différence, évoque l’agent de développement de la SCC Nicolas Brazeau. Et cela donne un sens à la lutte au cancer. Même si on est en santé, on peut faire quelque chose pour soutenir les personnes atteintes par cette maladie.»

Chaque équipe se fixe un objectif quant à la somme qu’elle compte amasser. Les participants peuvent parvenir à leur but en organisant différents événements ou collectes de fonds, comme une vente de garage.

«Il y a un esprit de compétition qui se crée, surtout chez les participants qui reviennent année après année et qui veulent se dépasser», remarque M. Brazeau.

Au tableau des meilleurs équipes du Relais pour la vie de Longueuil, l’équipe «Meli melo X» trône au sommet, avec un peu plus de 4100$.

L’objectif pour cette 17e édition est d’atteindre 115 000$, tous dons et commandites confondus.

Des «survivants» du cancer sont aussi toujours au rendez-vous.

Gamme d’émotions

La nuit du Relais pour la vie revêt un caractère bien particulier. De 19h à 7h, les participants entament un long parcours à pied. Chaque équipe a droit d’installer une tente sur le territoire du parc afin de faire une sieste au besoin et de se relayer à la marche, avec au moins toujours un membre bien éveillé par équipe.

«Il y a une dimension symbolique. Le cancer ne dort jamais; nous non plus, illustre M. Brazeau. On est là pour soutenir les personnes qui luttent contre le cancer. Les personnes atteintes de cette maladie peuvent parfois se sentir seules. On leur dit: on est là pour vous.»

La cérémonie des luminaires est toujours un moment solennel de l’événement. Les participants qui le souhaitent sont invités à inscrire sur un luminaire de papier le nom d’une personne qui se bat contre la maladie ou encore le nom d’une personne décédée des suites d’un cancer. Une façon de lui rendre hommage. À 22h, tous les luminaires sont allumés et déposés le long du parcours.

«Il s’agit d’un moment toujours très émouvant», reconnait Nicolas Brazeau. Mais le Relais, c’est toute une gamme d’émotions.»

Un spectacle animera aussi la foule une partie de la soirée.

Le Mois de la jonquille est une autre façon de donner à la Société canadienne du cancer. Du 4 au 7 avril, des jonquilles seront en vente dans différents commerces du territoire ainsi qu’au métro Longueuil. Les sous amassés serviront aussi à la recherche contre le cancer.

Les bureaux de la Rive-Sud de la SCC sont aussi un point de service où se rencontrent mensuellement des participants au groupe de soutien.

 

 

Une cause qui interpelle Gravité Média

Julie Voyer, fondatrice et pdg de Gravité Média

Cette année, la présidente-directrice générale et fondatrice de Gravité Média Julie Voyer sera la présidente d’honneur du Relais pour la vie de Longueuil. Une invitation qu’elle n’a pas hésité à accepter.

«Je crois sans l’ombre d’un doute que si nous unissons nos forces pour affronter le cancer, nous y gagnerons tous, a avancé Mme Voyer. Il faut continuer à faire avancer la recherche et ainsi augmenter le nombre de personnes qui vaincront le cancer. Les gens atteints du cancer ont besoin de se sentir soutenus. En leur démontrant collectivement qu’ils ne sont pas seuls, un mouvement comme celui-ci est selon moi un gage d’espoir.»

«On ne peut rester dans l’ignorance, les bras croisés, en pensant que ça arrive seulement aux autres, a-t-elle poursuivi. On a tous un ou des proches touchés par le cancer. J’invite donc l’ensemble de la population à se joindre à nous le 14 juin. Unissons-nous pour la cause!»

 

 

Quelques chiffres

• À travers le Canada, 25 M$ ont été amassés grâce aux Relais pour la vie l’an dernier. De ce nombre, le bilan du Québec est de 16 M$.

  • En 2017, 103 100 hommes au Canada ont reçu un diagnostic de cancer et 42 600 en sont morts.
  • La même année, 103 200 femmes au Canada ont reçu un diagnostic de cancer et 38 200 en sont mortes.
  • En moyenne, 565 Canadiens reçoivent un diagnostic de cancer chaque jour.
  • En moyenne, 221 Canadiens meurent d’un cancer chaque jour.
  • Les cancers du poumon, du sein, de la prostate ainsi que le cancer colorectal sont les types de cancer les plus couramment diagnostiqués au Canada. Ils représentent la moitié de tous les nouveaux cas de cancer.

(Source : SCC)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des