Un retour attendu pour le patineur de vitesse David La Rue

Un retour attendu pour le patineur de vitesse David La Rue
David La Rue (Photo : Gracieuseté)

Ralenti par les blessures, David La Rue manquait à l’appel lors du premier camp préparatoire de l’équipe canadienne de patinage de vitesse longue piste tenu à Calgary, au début du mois d’août. Un mois plus tard, le Lambertois se sent de plus en plus près d’un retour sur patins.

C’est en février dernier, aux Championnats du monde sprint disputés à Hamar, en Norvège, que La Rue a subi des déchirures aux tendons de l’aine et de l’adducteur. D’abord prévue pour une durée de six semaines, sa convalescence s’est finalement étirée sur plusieurs mois.

«J’ai déjà eu des blessures, mais aucune qui a été aussi longue à guérir! Ça fait six mois et j’ai encore des petits problèmes avec ça», explique La Rue, qui ressent toujours certains inconforts qui l’ont tenu hors de la patinoire depuis.

Le patineur de Saint-Lambert a donc concentré ses efforts sur l’entraînement en salle au cours des derniers mois et il se dit satisfait des efforts déployés dans les locaux de l’INS Québec.

«Il n’y a pas de douleurs en salle, alors j’ai quand même réussi à m’entraîner très fort. Au chapitre de la musculation et des trainings de vélo, ça se passe super bien et je sens vraiment que nous sommes sur la bonne voie pour un retour. Je pense que j’ai bien géré ça avec le personnel qui m’entoure.»

Championnats canadiens en octobre

L’auteur de trois top 15 internationaux lors de la dernière saison devra toutefois patienter encore quelques semaines avant d’en avoir le cœur net. Un bris mécanique à l’anneau de glace de Calgary a forcé les dirigeants de Patinage de vitesse Canada à repousser le second camp préparatoire de l’équipe nationale qui devait s’amorcer le 8 septembre. Rien toutefois pour ralentir sa motivation.

«Tout le monde est en attente présentement. C’est sûr que c’est plate, mais ça ne nous empêche pas de continuer notre préparation physique», poursuit celui qui a pour but de défendre ses titres nationaux sur 1000 m et 1500 m aux Championnats canadiens prévus du 15 au 18 octobre.

«La compétition sera forte! C’est du haut calibre et nous avons plusieurs très bons patineurs. Je n’ai pas encore testé ma forme sur glace, mais je sais que j’ai la forme physique pour y arriver.»

La Rue se promet cependant de ne rien précipiter, particulièrement avec le report du camp préparatoire.

«La préparation avant les Championnats pourrait être plus courte, alors je devrai être prudent. Il ne faut pas avoir de rechute! Je vais voir comment mon corps réagit sur glace quand nous pourrons y aller et on va s’adapter en conséquence.»

Objectif: Pékin 2022

Avec les plus récentes annulations de la Fédération internationale des sports de patinage (ISU) et la possibilité d’une «ville bulle» aux Pays-Bas qui plane toujours dans l’air, nul ne sait ce à quoi ressemblera le calendrier de la saison 2020-2021 en patinage de vitesse longue piste.

Chose certaine, David La Rue compte profiter de chaque compétition pour retrouver ses sensations et poursuivre vers son objectif principal: les Jeux olympiques de Pékin 2022.

«Je suis positif pour la route qui va mener aux Jeux et je profite de la pause pour revenir en pleine forme. Pour l’instant, c’est un peu le néant, mais je suis confiant pour la saison et les qualifications olympiques. Je vais être prêt, peu importe comment ça se passera», conclut-il.

(Source: Sportcom – Mathieu Fontaine)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des