Sabria Huet-Côté pour le Parti vert dans Laporte

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Sabria Huet-Côté pour le Parti vert dans Laporte
Sabrina Huet-Côté (Photo : Gracieuseté)

Sabrina Huet-Côté, 25 ans, sera la candidate du Parti vert du Québec (PVQ) pour la circonscription de Laporte aux prochaines élections provinciales.

«L’éco socialisme, l’économie locale et les animaux sont au cœur de ma campagne électorale, a-t-elle mentionné par voie de communiqué. Ils sont tous étroitement liés à l‘environnement. Je pense que d’éveiller la conscience écologique dès le plus jeune âge est important afin de pouvoir atteindre nos objectifs environnementaux.»

La candidate est mère d’un petit garçon de 4 ans et demeure dans l’arr. de Greenfield Park depuis 4 ans.

Elle est détentrice d’un Diplôme d’études collégiales (DEC) en science humaine et d’une Attestation d’études collégiales (AEC) en courtage immobilier.

En éducation, la candidate souhaite créer des outils et des trousses d’apprentissage pour les différents éducateurs et débloquer un budget pour les sorties éducatives des garderies et établissements scolaires.

Elle souhaite aussi favoriser le commerce local en créant une campagne, j’achète dans mon quartier.

«Il est maintenant temps de remettre de l’avant les petits commerces plutôt que les multinationales. J’aimerais aussi encourager l’achat des fruit et légumes par paniers venant directement de la ferme en instaurant des dépôts. Cela aidera à assurer un revenu plus stable à nos agriculteurs du secteur et offrir des fruits et légumes du Québec à nos citoyens.»

La candidate estime par ailleurs que les animaux de compagnies ne doivent plus être considérés comme de la marchandise.

«Je veux que des mesures plus sévères soient mises de l’avant pour que les usines à chiots disparaissent. Je pense que les gros animaux n’ont pas leur place dans les animaleries. J’aimerais qu’une restructuration au chapitre de la vente des animaux domestiques soit faite et que des mesures entourant l’élevage d’animaux soient instaurées.»

Finalement, elle voudrait promouvoir l’utilisation du jus de betteraves pour déglacer nos routes en hiver et envisager l’idée de l’asphalte blanche plutôt que noire.

«Je pense que l’écologie et la construction devraient devenir des concepts beaucoup plus étroits d’ici les 5 prochaines années afin de pouvoir atteindre nos objectifs environnementaux. C’est pourquoi j’aimerais pousser la construction de maisons écologiques et créer des formations spécifiques sur la construction résidentielle écologique.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des