Actualités
Communauté
Animaux

Saint-Lambert souhaite devenir une Ville amie des abeilles

jeudi le 25 mars 2021
Modifié à 14 h 35 min le 25 mars 2021
Par Katherine Harvey-Pinard
La Ville de Saint-Lambert soumettra une demande d’adhésion au programme Ville des abeilles auprès de Bee City Canada, qui encourage les organisations à protéger les pollinisateurs. Les élus ont voté en ce sens lors de la séance du conseil municipal du 22 mars. Dans ses documents, la Municipalité souligne que les abeilles et les autres pollinisateurs autour du globe sont victimes d’un déclin en raison notamment du morcellement des terres, de la perte d’habitats, de l’utilisation de pesticides, de l’industrialisation, de l’agriculture, des changements climatiques et de la propagation de maladies et de parasites qui menacent le bon état de la faune et de la flore. Elle note également que de protéger les pollinisateurs «favorise la prise de conscience environnementale et le maintien du bon état écologique, tout en améliorant les échanges et l’engagement parmi les membres de la communauté». En devenant une ville amie des abeilles, Saint-Lambert dédiera une somme de 200$ annuellement au budget d’opération à cet effet à compter de l’exercice financier 2022. Au total, on compte 48 villes des abeilles, 40 écoles des abeilles et 14 campus des abeilles au Canada. Règlement non adapté Selon l’article 15.5 du règlement concernant les chiens, chats et autres animaux à Saint-Lambert, le fait de garder des abeilles et des ruches est considéré comme une «nuisance» et est interdit. La conseillère Brigitte Marcotte a soulevé le tout lors de l’adoption du point à l’ordre du jour, tout en précisant qu’elle ne s’oppose pas à ce que la Ville adhère au programme. «Je pense que ça prendrait une modification à notre règlement. J’ai soulevé le point il y a quelques jours. Je n’ai pas eu de suivi, alors je ne sais pas ce que je dois en comprendre. Je ne veux pas empêcher les choses d’avancer, mais je suis très mal à l’aise avec le fait que la Ville ne respecte pas en toute connaissance de cause son règlement.» «Est-ce qu’on peut amener des modifications à l’effet que les abeilles doivent être gardées par des professionnels?» a-t-elle questionné.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles