Actualités

Se faire tatouer à 30 000 pieds... dans les airs!

le vendredi 30 juin 2017
Modifié à 0 h 00 min le 30 juin 2017
Par Josianne Desjardins

josianne_desjardins@gravitemedia.com

Qu'on se le dise: il ne faut pas avoir peur de l'avion et des aiguilles pour se faire injecter de l'encre dans la peau à 30 000 pieds d'altitude! Un défi périlleux qu'a relevé l'acteur et animateur Mathieu Baron ainsi que le tatoueur Dave Z. James à l'aéroport de Saint-Hubert, le 30 juin. Le tout pour une bonne cause; celle de venir en aide à des jeunes en difficulté.

En plus d'établir un tout nouveau record canadien de tatouage dans les airs, le concepteur de la campagne #tousencres2, le Longueuillois Felipe del Pozo, a trouvé un moyen spectaculaire de mettre les projecteurs sur un projet artistique visant à amasser des fonds pour les organismes Au Trait d'Union de Québec et Dans la rue de Montréal.

C'est à bord d'un Pilatus PC12, un petit avion de 8 places fourni gracieusement par la compagnie Chrono Aviation, que Mathieu Baron a offert son épaule droite à Dave Z. James. L'équipe de la campagne a eu des sueurs froides quelques minutes avant d'atteindre 30 000 pieds dans les airs, alors que la prise de courant initiale ne fonctionnait pas! Heureusement, l'artiste a pu se brancher derrière l'un des bancs de la cabine et se mettre au travail à travers les turbulences. « J'avais parfois l'impression de faire du motocross! », a-t-il lancé à la blague, après avoir réussi à réaliser son œuvre en moins de 25 minutes.

Combattre les préjugés

M. Baron se dit satisfait de son nouveau tatouage, l'aile d'un ange, qui se veut un clin d'oeil à un pendentif offert par l'une de ses sœurs. L'animateur a accepté d'embarquer dans le défi pour faire tomber les préjugés basés sur l'apparence, dont les jeunes en difficulté sont souvent victimes.

« On vit dans une société qui se fie beaucoup à l'image. Si on se fait tatouer, c'est pour soi-même et non pour les autres ou pour le look que ça peut donner. [Ce n'est pas une mauvaise chose], du moment que ça a une signification et que c'est près de tes valeurs », considère-t-il. Ce dernier avoue ne pas avoir averti sa mère avant d'avoir fait son premier tatouage à l'âge de 17 ans.

L'artiste David Z. James a lui aussi cultivé cette passion pour le tatouage très tôt. Aujourd'hui chef d'entreprises, il fait encore l'objet de préjugés en raison de ses nombreux implants et tatouages au visage. « Pourtant, la signification est très spirituelle pour moi, ma famille est mes enfants. Toutes mes émotions sont là-dedans », révèle-t-il.

La campagne #tousencres2 mettra à l'encan les portraits de plusieurs artistes dont Mathieu Baron, Isabelle Desjardins, P-A Methot, Vanessa Pilon, David Brown et Geneviève Everell du 21 au dimanche 23 juillet, au Théâtre St-James dans le cadre de la convention Montréal Ink. Pour plus d'infos: www.inknroad.com et #tousencres2 sur Facebook et Instagram.

Le tatouage dans les airs en bref

Tommy Lee du groupe Motley Crüe et le chanteur Justin Bieber détiennent tous deux le record du monde du « tattoo dans les airs», homologué par le livre des records Guinness. Tommy Lee a s'est prêté au jeu en 2008 au-dessus du désert du Nevada et Justin Bieber en 2014, au-dessus des Caraïbes à 40 000 pieds d'altitude.

Ces exploits ont inspiré le relationniste et concepteur de la campagne #tousencres2, Felipe del Pozo. « Avec la campagne que j'ai lancée, je voulais qu'on puisse faire quelque chose d'inusité tout en s'amusant. C'est vraiment une première », se réjouit-il.

Dernières nouvelles