Séance d’agglomération: des citoyens expulsés par le président du conseil

Séance d’agglomération: des citoyens expulsés par le président du conseil
Le président du conseil d'agglomération Éric Beaulieu (Photo : YouTube - Ville de Longueuil)

La période de questions de la séance d’agglomération du 14 novembre s’est avérée particulièrement houleuse. Des citoyens voulant s’exprimer sur le bruit entourant l’aéroport de Saint-Hubert n’ont pu terminer leurs interventions et le président du conseil en est venu à exiger leur expulsion.

Au moins six citoyens se sont prononcés sur la question du bruit que cause le trafic aérien de gros transporteurs, notamment en pleine nuit, à l’aéroport de Saint-Hubert. Ils ont soulevé des craintes quant aux impacts sur la sécurité et la santé des résidents vivant à proximité.

Sonia Simard, une citoyenne de Saint-Bruno-de-Montarville, a déposé une pétition de 355 signataires provenant de sa municipalité. Ils déplorent une atteinte à la qualité de vie en raison de la «pollution sonore aérienne» et des nombreux avions qui circulent au-dessus de leurs têtes.

Elle a appelé les élus à unir leurs forces pour «prendre des décisions au nom des citoyens».

Pour sa part, le Longueuillois Richard Gélineau a évoqué le stress et l’impact sur le sommeil qu’entraînent les vols de nuit, demandant si un couvre-feu pouvait être appliqué.

À plusieurs reprises, le président du conseil Éric Beaulieu a indiqué que l’aéroport n’est pas de compétence d’agglomération et que la Ville n’en est pas la propriétaire.

Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L), qui gère l’aéroport, est une organisation autonome. Longueuil nomme toutefois trois membres à son conseil d’administration.

Ce à quoi le résident de Longueuil Robert Lajoie a répondu: «Je ne sais pas c’est l’affaire de qui, en fin de compte.»

Au micro, la porte-parole du Comité anti-pollution des avions de Longueuil (CAPA-L) Johanne Domingue a affirmé devoir se présenter à cette instance, pointant du doigt le «manque d’écoute de la mairesse de Longueuil», qui s’est «dissociée de la problématique».

Le président du conseil a jugé ce commentaire «de trop» et a mis fin au temps de parole de Mme Domingue, l’invitant à quitter.

La mairesse de Brossard Doreen Assaad a avancé que de donner quelques minutes aux citoyens pour s’exprimer, «ça ne fait pas de mal», ce qui lui a valu des applaudissements.

«Tout le monde est prêt à écouter, mais de là à se faire insulter et cracher des injures en pleine face, il y a des limites», a répliqué la conseillère Monique Bastien, qui avait invoqué une «question de privilège» lors de l’intervention de Mme Domingue.

Durant la période de questions, des citoyens dans l’assistance semblaient intervenir et émettre des commentaires.

Le ton a également monté avec une citoyenne qui demandait au président de laisser parler les personnes venues prendre part à la séance. M. Beaulieu a exigé qu’elle sorte de la salle du conseil.

Plusieurs citoyens ont quitté la salle en bloc.

Le maire de Saint-Bruno-de-Montarville Martin Murray s’est prononcé sur les questions apportées par les citoyens. «Même si l’aéroport a été municipalisé, je pense que les incidences dépassent largement la Ville de Longueuil. Nous avons tous à travailler pour réduire l’impact des avions.»

Il espère pouvoir discuter de cet enjeu à la prochaine table des maires.

Par voie de communiqué, le chef de l’opposition officielle de Longueuil Xavier Léger a décrit ce qu’il a vu à la séance comme «une forme de censure, une rigidité excessive, une absence complète d’empathie et d’écoute».

Il se réjouit toutefois de l’intervention de M. Murray, alors que l’opposition multiplie les interventions au conseil municipal au sujet du développement de l’aéroport et des inquiétudes des citoyens riverains. (A.D.)

Partager cet article

6
Laisser un commentaire

avatar
4 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
Jean-PhilippePierre François GagnonFrançoisdash-quidash-qui Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Dany
Guest
Dany

Il dise que l’aéroport n’est pas sous la charge de la ville, mais DASH-L se fait donner du financement à même les budgets de la ville, donc de nos poches

dash-qui
Guest
dash-qui

Nous en sommes rendu là, plus rien de cet aéroport n’appartient à qui que ce soit? Tout a commencé par de simples écoles de pilotage qui se sont multipliés, suivi de l’abus des heures quelquefois indues de Pascan, puis plus tard des 737 bannis presque universellement, et en sus volant de nuit. Il est évident que le cercle sonore s’est amplifié et agrandi car d’autres municipalités emboitent le pas sur l’exagération de ces administrateurs. Les recours des citoyens commencent maintenant à se refermer n’ayant plus d’écoute pour arrêter une telle ignorance des droits des payeurs de taxe qui les ont… Lire la suite »

François
Guest
François

Le ménage s’en vient. Priver une population de sommeil amène le même impact qu’affamer une population. L’endurance humaine de la privation du sommeil dépasse celle de la privation de nourriture mais ultimement quand on prive quelqu’un de sommeil ça équivaut à de la torture. Un trop faible nombre va monter aux barricade pour des petits avions de jours et des avions écoles mais quand ont prive de sommeil 10 agglomérations ou villes on parle d’un grand nombres qui sont « torturés » et la réponse sera importante. Laissons les continuer à faire les clowns, leurs déchéances n’en sera que plus… Lire la suite »

dash-qui
Guest
dash-qui

»..et que la Ville n’en est pas la propriétaire »…..Pas vrai……. .http://www.tvrs.ca/blog?id=1470 Ou l’ancienne mairesse mentait, les journalistes mentaient et une partie de la population sont menteurs. Si maintenant la ville ne veut plus reprendre le contrôle s’est qu’elle a délibérément trahie la communauté. Maintenant deviné pourquoi la mairesse actuelle reste muette, elle ne veut pas monter dans l’autobus du président mais juste être une complice silencieuse. Il y a des élus(es) qui vont lever les feutres aux prochaines élections…dommage que l’on ne puisse l’exiger avant.

Pierre François Gagnon
Guest

J’habite dans un rayon de 4,5 km, à Longueuil, en parallèle à la piste, coin Désormeaux et Roland-Therrien environ, et pourtant, encore cette nuit, à plusieurs reprises, j’ai été agressé par un niveau sonore incroyable à moins de le subir. Même l’hiver, la fenêtre double bien fermée, c’est suffisant pour vous réveiller en sursaut! L’été c’est devenu un cas de déménagement, si seulement c’était abordable. Je ne retrouverai jamais un appartement semblable, à mon goût et selon mes moyens.

Jean-Philippe
Guest
Jean-Philippe

Appelez vote député municipal pour lui mentionner.

Vous faite la démonstration que cela touche beaucoup de monde car vous êtes loin de l’aéroport et même pas sur l’axe de vol.

Abonnez-vous aussi au site Facebook du CAPA-L et devenez membre de ce groupement citoyen (se fait par courriel sur leur site web).

Ne restez pas sans rien faire! la force du nombre fera la différence.