Secteur Brosseau: des résidents exaspérés des tranchées drainantes

Par Rédaction
Secteur Brosseau: des résidents exaspérés des tranchées drainantes
(Photo : Julien Rancourt - Le Courrier du Sud)

Texte de Julien Rancourt, stagiaire

Plusieurs citoyens du secteur Brosseau en ont marre des tranchées drainantes qui ornent les rues de leur quartier depuis sa réfection en 2018.

«Nous sommes inquiets pour la sécurité de nos enfants et de nos personnes âgées», affirme un des citoyens de ce quartier de Brossard.

En effet, selon le citoyen, présent à l’assemblée du conseil municipal du 17 septembre, il est arrivé que des personnes âgées tombent dans les tranchées durant l’hiver puisqu’avec la neige, elles deviennent invisibles. Selon lui, les tranchées sont trop profondes par rapport à ce qui avait été annoncé dans le plan de réfection initial.

«Nous payons des taxes pour quelque chose qui nous nuit. Nous payons pour causer des blessures», s’exclame-t-il.

Profondeur

Selon le plan de réfection de la Ville, les tranchées devaient toutes avoir une profondeur de 12 pouces. Or, celle devant sa maison est de 14,7 pouces.

Le citoyen dénonce non seulement la profondeur des tranchées, mais aussi le fait qu’elle varie d’une maison à l’autre. En effet, un autre citoyen du même quartier a pour sa part une tranchée drainante de 22 pouces de profondeur devant sa maison.

«C’est ridicule! On demande de l’aide, on veut des solutions qui ont de l’allure», s’indigne ce dernier.

Pour sa part, la Ville affirme que les travaux respectent les modalités de l’entente. «Les travaux ont été exécutés conformément à l’entente établie avec le comité qui représentait tous les citoyens concernés du secteur», indique-t-on au journal.

Durant la séance du conseil du 17 septembre, la mairesse Doreen Assaad a affirmé à ce sujet que cette variation d’une résidence à l’autre est en lien avec l’écoulement de l’eau.

Réfection du secteur

Lors de cette même séance, la mairesse s’est défendue en mentionnant que le plan de réfection initial mis de l’avant durant le mandat de l’ex-maire Paul Leduc – qui éliminait les fossés et, donc, la nécessité des tranchées drainantes – avait été bloqué par les citoyens.

Lors de la présentation du second projet de réfection, en novembre 2016, les citoyens ne s’étaient pas déplacés pour signer le registre afin de bloquer la proposition, une forme d’acceptation, selon Doreen Assaad.

Les travaux ont donc été réalisés en 2018, afin d’apporter des changements aux infrastructures et «amener le secteur Brosseau au même niveau que le reste de la ville», explique la mairesse.

Accommodements

Afin d’accommoder les résidents, la Ville fait couper le gazon autour des tranchées drainantes et installe des poteaux aux abords de celles-ci durant la période hivernale. De plus, après que plusieurs voitures soient restées prises dans ces dernières, certaines intersections ont été remplies de gazon, une mesure qui est loin de satisfaire les citoyens.

«Si vous êtes capables de remplir ces tranchées, pourquoi ne pas le faire partout?, se questionne un des citoyens. Les gens sont désespérés et frustrés parce que personne ne prend la situation en main.»

La Ville indique qu’un bilan sera effectué au printemps prochain afin de dresser un portrait de la situation.

«La Ville fera un bilan de la situation au printemps 2020 pour voir comment les choses se sont déroulées pendant et après l’hiver, indique-t-on au journal. Ce bilan permettra à la Ville d’avoir un portait exact de l’impact des travaux exécutés dans le secteur.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des