Sylvie Parent dévoilera son emploi du temps

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Sylvie Parent dévoilera son emploi du temps
La mairesse Sylvie Parent (Photo : Robert Côté - Le Courrier du Sud)

La mairesse de Longueuil Sylvie Parent rendra public sur le site Web de la Ville son emploi du temps – qu’elle mettra à jour de façon hebdomadaire – et a appelé le chef de l’opposition Xavier Léger à faire de même. Elle a aussi annoncé la création d’un registre des activités de lobbyisme exercées auprès de certains élus de la ville.

Sylvie Parent s’est engagée à dévoiler l’agenda de ses activités officielles et de certaines activités auxquelles elle assiste à l’invitation de groupes et organismes.

«J’invite fortement le chef de l’opposition à faire de même. Il dispose de suffisamment de ressources à son cabinet pour le faire régulièrement», a laissé entendre Mme Parent, en début de séance du conseil du 21 janvier.

Il sera toutefois obligatoire pour M. Léger, tout comme pour Mme Parent et les membres du comité exécutif, de contribuer au registre des activités de lobbyisme exercées auprès d’eux.

Le chef de l’opposition n’a pas réagi à la création de ces deux registres pendant la séance.

La mairesse inscrit ces initiatives dans une volonté d’une plus grande transparence.

«Je travaille à rendre notre administration la plus transparente qui soit, a-t-elle lancé, énumérant certaines mesures en vigueur depuis son arrivée à la tête de la ville, comme la distribution de documents huit jours plutôt que quatre avant la séance du conseil. Mais nous devons aller plus loin.»

Grâce à une autorisation du comité exécutif, les extraits des sommaires décisionnels et documentation en lien avec le comité exécutif seront désormais rendus disponibles à l’ensemble des élus dans les trois à cinq jours suivant les séances.

Règlement intérieur

Sylvie Parent a demandé au président du conseil Jonathan Tabarah de convoquer une rencontre avec l’ensemble des membres du conseil concernant la démarche qu’il a lui-même entreprise afin de revoir le règlement intérieur du conseil. Elle y soumettra ses propres propositions de modifications du règlement.

«Les rapports qu’on me fait sur les discussions du comité non partisan chargé d’arriver à un consensus m’inquiète un peu», a-t-elle avancé.

Une demande à laquelle M. Tabarah a acquiescé, soutenant que la révision du règlement demandera du temps.

La conseillère municipale Colette Éthier, nouvellement avec l’équipe de Longueuil Citoyen, voit dans cette révision une belle opportunité d’éclaircir certaines notions entourant le déroulement des séances du conseil, dont le concept de dissidence.

Mme Éthier a d’ailleurs sollicité une rencontre avec des experts du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) à ce propos. À la séance du conseil de décembre, M. Tabarah avait expliqué le concept de dissidence et avait dit à sa collègue qu’ils «pourraient en discuter avec des gens du MAMH, si vous le souhaitez».

Le conseil municipal avait été rencontré l’an dernier par des experts du MAMH concernant entre autres le rôle de élus et le fonctionnement de l’administration municipale.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des