Sylvie Parent dresse un bilan positif de ses 100 premiers jours à la tête de Longueuil

Sylvie Parent dresse un bilan positif de ses 100 premiers jours à la tête de Longueuil

La mairesse Sylvie Parent

Crédit photo : Photo: Robert Côté - Le Courrier du Sud

Budget équilibré, annonce de la venue de Molson, nouvelle dynamique à l’Agglomération, représentations à l’échelle de la région métropolitaine: la mairesse de Longueuil Sylvie Parent dresse un bilan positif des 100 premiers jours de son administration.

L’annonce de l’intention de Molson Coors de s’installer dans la zone aéroportuaire résulte entre autres des efforts mis en œuvre au cours des huit dernières années pour attirer les grands joueurs à Longueuil, est d’avis la mairesse.

«Nos décisions des dernières années ont entraîné des résultats très positifs et bénéfiques, soulève-t-elle. Mon engagement envers les citoyens et la Ville est le même depuis le début et je compte bien amener Longueuil à un autre niveau au cours de ce premier mandat à titre de mairesse.»

La mairesse présente le budget 2018 comme reflétant les ambitions de son équipe et respectant la capacité de payer des citoyens; un résultat notamment attribuable à un contrôle serré des dépenses des dernières années, est-elle d’avis.

Le budget se traduit par un gel de taxes pour les contribuables longueuillois.

Faire briller Longueuil

Rappelant sa participation au Caucus des grandes villes canadiennes au sein de la Fédération canadienne des municipalités, Sylvie Parent affirme avoir fait valoir les intérêts de Longueuil auprès des décideurs à l’échelle du pays.

Elle a aussi été nommée vice-présidente de la Table des préfets de la Montérégie; une opportunité unique de faire entendre les préoccupations de Longueuil.

La mairesse s’est aussi rapidement entretenu en début de mandat avec le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, André Fortin, et a discuté des «besoins criants de la Ville et l’agglomération de Longueuil en termes de circulation et mobilité responsable». Des rencontres avec la mairesse de Montréal Valérie Plante et  le ministre des Affaires municipales Martin Coiteux ont eu lieu.

Mme Parent inscrit également la reprise de la Table des maires dans les réussites de ses 100 premiers jours à la mairie. «Cette initiative a permis, dès les premières séances des conseils d’agglomération, de baisser les tensions qui prévalaient depuis quelques temps.»

«Depuis les 100 premiers jours de mon mandat, beaucoup de choses se sont passées. Autant de grands projets se sont concrétisés, autant nous avons fait avancer de plus petits dossiers qui permettent eux aussi de continuer de faire évoluer et faire avancer Longueuil, a-t-elle mentionné. J’ai hâte de voir ce que nous permettrons d’accomplir les 100 prochains jours, et dans le même esprit, les quatre prochaines années.» (A.D.)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Sylvie Parent dresse un bilan positif de ses 100 premiers jours à la tête de Longueuil"

avatar
Claude Bouchard
Invité
Claude Bouchard
Faut-il rappeler ici que le zéro augmentation de taxe était la promesse phare de l Equipe de JOSEE LATENDRESSE,LONGUEUIL CITOYEN.Une promesse décriée tout au long de la campagne comme étant irresponsable,mais dont la mairesse s attribue aujourd hui le mérite;qui plus est, avec le même argumentaire que celui utilisé par Mme LATENDRESSE. Quant à la première assemblée du conseil d agglomération,il faut rappeler que malgré que son équipe et elle ne réprésentent qu environ le tiers du conseil de ville,14 des 21 nominations aux différents comités ont été attribuées à ACTION LONGUEUIL.Une situation que le maire de ST-BRUNO s est… Read more »
Amiral Degrace
Invité
Amiral Degrace

La mairesse ferait bien de s’asseoir avec sa majorité au conseil: LONGUEUIL CITOYEN, au lieu de rencontrer cette ribambelle de personnalités. Le ZÉRO augmentation de taxe a été voté par le CONSEIL et sa majorité LONGUEUIL CITOYEN. C’est bien à leur actif que cette réalisation doit être portée. Tout autre proposition de la mairesse aurait été rejetée par la majorité au conseil.