Tournée de la Charte des régions : une soixantaine de participants se sont exprimés

Tournée de la Charte des régions : une soixantaine de participants se sont exprimés
La cheffe du Parti libérale du Québec, Dominique Anglade (Photo : Gracieuseté)

Une soixantaine de citoyens, élus municipaux et provinciaux ainsi que représentants d’organismes de la Montérégie ont pris part à la consultation virtuelle de la Charte des régions menée par la cheffe du Parti libéral du Québec Dominique Anglade, le 2 mars. 

La consultation «non partisane» permettait aux participants d’échanger sur les enjeux locaux et de «travailler à la mise en place de solutions concrètes et adaptées aux particularités de la région pour ultimement mettre fin au mur à mur», soutient l’organisation dans un communiqué de presse envoyé aux médias.

Trois grands principes étaient au menu: les nouveaux mécanismes de consultation des acteurs régionaux qui seraient pertinents à instaurer, la modulation des actions du gouvernement selon la réalité de chaque région et les possibles outils à adapter pour le développement régional.  Les participants se sont positionnés sur des enjeux tels l’agriculture, l’économie circulaire, l’intégration des nouveaux arrivants, la concertation régionale, l’accès au logement et le transport.

«Ce désir de changer les choses, les gens de la Montérégie nous en ont fait part, affirme Mme Anglade. Ils veulent un gouvernement qui va comprendre et reconnaître leurs réa​lités sur le terrain. Ils veulent un gouvernement qui saura développer de manière durable et inclusive avec eux la Montérégie.»

«Concrètement, cela passe par la santé, l’éducation, l’économie, mais aussi par cette capacité d’avoir une meilleure concertation représentative avec les acteurs de la société civile, poursuit-elle. Cela passe également par l’augmentation de l’offre en matière de transport et d’habitation, par l’amélioration des pratiques pour intégrer et accompagner davantage les nouveaux arrivants et par un accès à Internet haute vitesse digne de ce nom, partout dans la région.»

La tournée des consultations de la Charte des régions se poursuit jusqu’au printemps. À sa suite, le projet de loi sera rédigé «pour comprendre une nouvelle reconnaissance des instances de gouvernance régionale et pour protéger la représentation politique des régions», fait-on savoir. (K.H-P.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires