Tournoi atome André-Madore de Brossard: un succès malgré la panne d’électricité

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Tournoi atome André-Madore de Brossard: un succès malgré la panne d’électricité
Dans la catégorie atome AA, l'équipe de Brossard-LaPrairie contre West Island (Photo : Robert Côté - Le Courrier du Sud)

La panne d’électricité causée par les vents et le verglas et qui a plongé une partie de Brossard dans le noir a constitué un beau défi de logistique pour les organisateurs du Tournoi atome André-Madore de Brossard, qui se tenait du 6 au 19 janvier. Sans courant à l’aréna Michel-Normandin et au Complexe sportif Bell, pas moins de 17 matchs ont dû être reportés

«C’était une vraie cellule de crise», image le président du tournoi André Papineau.

Grâce à l’aide de collègues du hockey mineur de Longueuil, certains matchs ont pu se tenir le jour même au colisée Jean-Béliveau. D’autres ont eu lieu durant les jours suivants. Les équipes de l’extérieur ont été privilégiées, afin de ne pas trop prolonger leur séjour.

L’équipe de la Californie qui prenait part au tournoi n’a pas été affectée par ce chamboulement d’horaire, puisqu’elle avait déjà été éliminée.

Plusieurs familles qui provenaient de différentes régions étaient hébergées dans des hôtels, parfois aussi sans électricité. Du point de vue des communications, ç’a été un défi.

«Internet ne fonctionnait qu’à moitié, on avait de la misère avec les cellulaires, tout le monde voulait savoir ce qui se passait, raconte M. Papineau. Il fallait tout gérer en même temps. C’était très mouvementé!»

«Succès sur toute la ligne»

Ce court épisode n’entache aucunement le bilan que dresse André Papineau de l’événement.

«Nous sommes très satisfaits. C’est un succès sur toute la ligne! On a reçu beaucoup de commentaires des équipes. Et tous les jours, il y a eu énormément de spectateurs. C’était souvent à pleine capacité.»

Dans les gradins régnait une ambiance «électrisante», grâce aux parents, familles et amis venus encourager les hockeyeurs. «Les gens sont partisans!»

Selon M. Papineau, la réputation du Tournoi atome de Brossard n’est plus à faire. «On jouit d’une excellente réputation! On doit refuser des équipes, faute de glaces.»

 

Des finales serrées!

AA

Drakkar de Vaudreuil-Dorion – 3

Phoenix de Ville Saint-Laurent – 2

A

Blitz2 de Varennes – 5 (tirs de barrage)

Aigles2 de Saint-Jean-sur-Richelieu – 4

BB

Voiliers d’Aylmer – 3

Gladiateurs du Roussillon – 0

B

Blitz2 de Varennes – 2 (tirs de barrage)

Mousquetaires3 de Saint-Hyacinthe – 1

C

Jets de Saint-Hubert – 3

Phoenix 3 de Sherbrooke – 2

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des