Transport en commun : Longueuil réclame un tarif unique pour la région métropolitaine

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Transport en commun : Longueuil réclame un tarif unique pour la région métropolitaine
(Photo : Le Courrier du Sud - Archives)

Bien qu’elle soit satisfaite de la simplification de la grille tarifaire sur son territoire, la Ville de Longueuil réclame un tarif unique et une «vision métropolitaine» du transport en commun, pour un apport équitable des trois grandes villes de la région.

Dans son mémoire déposé à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) dans le cadre de sa refonte tarifaire, Longueuil se réjouit tout d’abord de deux gains pour les usagers de son territoire.

«La nouvelle grille tarifaire vient faciliter l’expérience client en misant sur la simplicité, la multimodalité et la mobilité intégrée», peut-on lire dans le mémoire.

De plus, «elle s’assure que les citoyens de l’agglomération sont traités équitablement et de manière uniforme, avec une seule zone tarifaire pour l’ensemble du territoire».

L’introduction du titre Bus partout devrait par ailleurs faciliter les échanges entre l’agglomération et la couronne sud, souligne Longueuil.

«L’objectif initial de simplification est atteint et nos clients en verront assurément les avantages», affirme le président du conseil d’administration du Réseau de transport de Longueuil (RTL) Jonathan Tabarah.

Hausse majeure et uniformisation métropolitaine

La Ville déplore cependant que malgré la simplification des tarifs, la nouvelle grille comporte une hausse de 44% pour les 24 000 usagers dans l’axe du pont Samuel-De Champlain, qui verront leur titre passer de 100$ à 144$. De plus, alors qu’ils peuvent se rendre actuellement de la Rive-Sud au Terminus Centre-ville avec un seul mode de transport, l’autobus, ils devront effectuer un transfert intermodal avec l’arrivée du REM.

«Nous avons une préoccupation quant à l’augmentation importante du tarif pour nos clients de l’axe du pont Samuel-De Champlain et croyons que l’ARTM devrait progressivement instaurer cette hausse», soutient Jonathan Tabarah.

Qui plus est, Longueuil souhaite une uniformisation des tarifs à 100$ pour les trois grandes villes de la région métropolitaine.

Pour la Ville, il «importe d’avoir une vision métropolitaine» du financement et du développement du transport collectif. «Il faut donc considérer que toutes les villes de la région métropolitaine en sont responsables et que l’apport juste de chacune est nécessaire. Ainsi, il aurait été souhaité que Montréal profite de l’opportunité de la réforme pour uniformiser sa tarification avec Laval et Longueuil, en haussant son tarif à 100$.»

Enjeux du financement

Afin d’assurer un bon développement des infrastructures de transport en commun pour l’avenir, Longueuil souhaite finalement une diversification des sources de revenus et une augmentation significative de son financement.

 

Les 4 recommandations de Longueuil

La Ville de Longueuil émet quatre recommandations dans son Mémoire sur la proposition de la refonte tarifaire.

  • Avec l’arrivée du REM, mettre en place une mesure tarifaire transitoire sur plusieurs années et que celle-ci soit financée par le gouvernement du Québec.
  • Uniformiser la tarification à 100$ pour Laval, Longueuil et Montréal, et ce, par souci d’équité et pour une vision métropolitaine cohérente du financement du transport collectif.
  • Mettre en place un nouveau chantier qui aura comme objectif de proposer des solutions pour générer des revenus supplémentaires.
  • Augmenter significativement le financement du transport collectif et diversifier les sources de financement, et ce, afin de permettre le développement du transport collectif et la réalisation de projets structurants.

 

L’AUTAL souhaite une «tarification sociale»

Soulignant dans son mémoire les mêmes inégalités que la Ville, l’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL) réclame également une «tarification sociale» pour les personnes à faible revenu.

«Les personnes vivant sous le seuil de la pauvreté ne devraient pas avoir à choisir entre utiliser le transport collectif ou répondre à leurs besoins de base», soutient l’Association.

L’AUTAL soulève aussi des préoccupations par rapport à l’accessibilité des nouvelles fonctionnalités technologiques que l’ARTM veut implanter.

 

Pour consulter le mémoire de la Ville : longueuil.quebec/publications/2020/memoire-refonte-tarifaire-artm.

Pour participer à la consultation sur la refonte tarifaire : repensonslamobilite.quebec/projects.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires