Trois auteurs de Longueuil publient cet automne à l’Instant même

Trois auteurs de Longueuil publient cet automne à l’Instant même

Bonne retraite, Jocelyne

Crédit photo : Gracieuseté

La maison d’édition L’Instant même, récemment déménagée à Longueuil, publie les ouvrages cet automne de trois auteurs longueuillois:  Alain Rambault (Effacé), Fabien Cloutier (Bonne retraite, Jocelyne) et Anne Genest (Les papillons boivent les larmes de la solitude).

À l’enfant

Effacé

Auteur de Inventaire du sud sorti en2010, Alain Raimbault a publié des poèmes et des nouvelles dans diverses revues et a écrit des romans pour la jeunesse, des recueils de poésies et des romans pour adultes.

Dans Effacé, un narrateur s’adresse à l’enfant qu’il a été pour lui rappeler un passé douloureux et violent. De la France au Québec, d’une maison de passe parisienne à la campagne, l’histoire d’un jeune garçon devenu homme se dévoile dans un rythme vif, sans complaisance.

En 2006, Alain Raimbault a obtenu le prix Grand-Pré pour l’ensemble de son oeuvre et en 2007 le prix Émile-Ollivier remis par le Conseil supérieur de la langue française à Québec.

 

 

 

Retraite mouvementée

Bonne retraite, Jocelyne

L’instant même publie le texte de la pièce Bonne retraite, Jocelyne, actuellement présentée à La Licorne, puis au Trident en janvier.

Après sa pièce Pour réussir un poulet qui lui a valu un premier Prix littéraire du Gouverneur général en 2015, Fabien Cloutier met ici en scène une réunion familiale soulignant la retraite de Jocelyne. Ils abordent, pêle-mêle, des enjeux

de société, des petits riens du quotidien, les jalousies et frustrations qui les habitent. La conversation est empoisonnée par les non-dits, les rivalités et les blessures de chacun. Des personnages familiers qui, sous la plume de Cloutier, nous ressemblent plus qu’on aimerait le croire.

 

 

Premier recueil

Les papillons boivent les larmes de la solitude

Anne Genest a publié dans de nombreuses revues littéraires. Elle signe ici un premier recueil de nouvelles, avec une douceur, une poésie et une délicatesse qui la caractérisent.

Anne Genest bibliothécaire au secondaire sur la Rive-Sud.

Les papillons boivent les larmes de la solitude est en librairie depuis le 9 octobre.

 

 

 

 

 

(Source: Instant même)

Commenter cet article

avatar