Actualités
Éducation

Un Brossardois au sein de la première promotion des boursiers McCall MacBain de l’Université McGill

vendredi le 16 avril 2021
Modifié à 16 h 24 min le 16 avril 2021
Par Katherine Harvey-Pinard
Un étudiant de l’Université de Montréal et originaire de Brossard fait partie des 20 Canadiens sélectionnés pour la première promotion du programme de bourses McCall MacBain de l’Université McGill. La bourse financera l’intégralité de la maîtrise en science politique que Kasem Alhaeik entamera en septembre prochain. Au total, 734 candidats espéraient être sélectionnés. Puis, 132 d’entre eux ont passé des entretiens. Finalement 50 ont été convoqués aux entrevues finales. Les boursiers, provenant de 15 universités, ont été choisis «sur la base de leur personnalité, leur engagement, leur potentiel de leadership, leur esprit d’entreprise, leurs résultats scolaires et leur curiosité intellectuelle», indique l’Université McGill par voie de communiqué. «Nos comités de sélection étaient à la recherche de qualités comme l’empathie, l’intégrité, le courage et le goût de la collaboration», soutient la doyenne des Bourses McCall et MacBain, Natasha Sawh. Kasem Alhaeik a passé sa jeunesse en Syrie. Selon l’établissement universitaire, il s’implique de façon continue dans le regroupement étudiant Amnistie Internationale UdeM depuis trois ans. Il en est d’ailleurs le président actuel. «Il est aussi vice-président responsable des finances du Comité des Affaires internationales de l’Université de Montréal et occupe un emploi à temps partiel, dévoile-t-on également. Kasem a consacré un été à la réalisation d’un projet d’écotourisme au Togo, parrainé par Québec sans frontières.» Il terminera bientôt son baccalauréat en études internationales à l’Université de Montréal. La bourse finance l’intégralité dudit programme d’études, l’accompagnement de mentors et la participation à un programme intensif de perfectionnement du leadership. Précisons que le programme McCall MacBain est le fruit d’un don de 200 millions de dollars à l’Université qui, au moment de son versement, «était le don ponctuel le plus important de l’histoire du Canda», laisse savoir l’établissement d’enseignement.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous