Un doublé pour Molnar à la Coupe du monde de paracyclisme sur route

Un doublé pour Molnar à la Coupe du monde de paracyclisme sur route
Marie-Claude Molnar (Photo : Gracieuseté)

Marie-Claude Molnar repartira de la Côte-Nord avec deux médailles. Après avoir raflé l’or au contre-la-montre de la classe C4 le 9 août, la Longueuilloise a décroché l’argent à la course en ligne de cette catégorie, deux jours plus tard, à la Coupe du monde de paracyclisme sur route de Baie-Comeau.

Molnar a affiché un chrono de 1h 46min 46s après avoir complété les six tours de l’épreuve, lui permettant de monter sur la deuxième marche du podium.

«Je veux toujours arriver première, alors je suis un peu déçue du résultat, a-t-elle confié à Sportcom. La course a débuté assez fort! Dès les premières montées, les filles ont mis les gaz et quelques-unes ont réussi à se détacher. J’ai été en mesure de revenir et de m’accrocher derrière le peloton de tête.»

L’athlète de 35 ans a finalement franchi la ligne d’arrivée 3min et 6s après la médaillée d’or, la Chinoise Jianping Ruan (1h 43min 40s).

Elle a jumelé ses forces à celles de ses adversaires pour tenter une remontée jusqu’à la gagnante chinoise durant la majeure partie de la course. La Française Katell Alencon a remporté la médaille de bronze.

«J’étais avec la Française et une Estonienne pendant une bonne portion de la course, a raconté Molnar. Nous avons travaillé ensemble pour rejoindre la Chinoise. Nous avons fait beaucoup d’efforts, mais nous n’y sommes pas parvenues.»

Celle qui a obtenu l’or au contre-la-montre vendredi s’est séparée de ses deux rivales tard dans la course pour terminer au deuxième rang.

«J’ai eu plusieurs opportunités de distancer mes rivales et j’ai saisi ma chance avec un tour à faire.»

Accomplissements
La dernière étape du circuit de la Coupe du monde étant maintenant chose du passé, Marie-Claude Molnar est ravie d’avoir atteint certains objectifs.

«Mon but était d’amasser le plus de points possible pour la qualification du Canada aux Jeux paralympiques de Tokyo et ça s’est bien passé, a jugé Molnar. Je voulais aussi voir où je me situais par rapport aux autres compétitrices parce que j’ai rarement l’occasion de le faire. Je suis contente de mes performances et de mes accomplissements.»

(Source: Sportcom)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des