Actualités

Un feu sonore qui a causé bien des maux de tête à Brossard

lundi le 27 septembre 2021
Modifié à
Par Geneviève Michaud

Un feu sonore non réclamé a causé bien des maux de tête à l’intersection du boul. Rome et des avenues Sartre et Trépanier, au courant de l’été. (Photo : Le Courrier du Sud – Geneviève Michaud)

Le 2 juin dernier, la Ville de Brossard installait de nouveaux feux de circulation à l’intersection du boul. Rome et des avenues Sartre et Trépanier. Or, l’ajout d’un signal sonore de traverse pour les malvoyants a entraîné de multiples inconvénients pour les citoyens, jusqu’à son retrait le 14 septembre.

«L’utilité de ce feu de circulation est indéniable, a affirmé d’entrée de jeu le conseiller municipal Claudio Benedetti lors de l’assemblée du conseil du 14 septembre. L’ancienne configuration était hors normes selon le Code de la sécurité routière du Québec.»

Ainsi, une nouvelle configuration a été installée le 2 juin, nouvelle configuration qui incluait un signal sonore.

«Ce signal interdit alors le virage à droite au feu rouge, a expliqué le conseiller. En effet, dès qu’on installe un signal sonore, on ne peut pas permettre le virage à droite au feu rouge, au même titre que lorsqu’il y a une piste cyclable.»

Cette interdiction de tourner à droite au feu rouge aurait entraîné une désynchronisation de la circulation et une attente trop longue pour les automobilistes, en plus du désagrément de bruit pour les résidents du secteur.

«Or, en aucun moment le signal sonore n’avait été demandé, ni discuté, ni présenté au comité de circulation, a déploré M. Benedetti. Dès le 2 juin, le comité de circulation a demandé à plusieurs reprises au service technique de la Ville de retirer ce signal sonore afin de régler le problème pour les citoyens et pour faciliter la fluidité.»

Critiquant les délais anormalement longs pour que la Ville ajuste le tout, le conseiller s’est tout de même réjoui que «depuis ce matin [14 septembre] à 10h, la situation est rétablie. La fluidité est rembarquée, les virages à droite sont permis et le signal sonore est débranché.»

«Faisant du pouce» sur les propos de son collègue, la conseillère Sylvie DesGroseilliers a rappelé que sa demande datant de mars 2019 pour l’installation d’un feu sonore sur le boul. Leduc, près de la résidence L’Avantage n’avait été réglé qu’au cours de l’été 2021.

«Il a fallu presque deux ans avant que la dame, qui est malvoyante, puisse avoir son feu sonore et traverser le boul. Leduc en toute sécurité, a-t-elle déploré. J’ai eu beaucoup de difficulté à comprendre que celui qui n’a jamais été demandé [à l’intersection Rome/Trépanier/Sartre] ait été installé aussi rapidement.»

Elle a ajouté craindre que la situation se répète dans le futur.

«Si on suit la logique, l’installation de tous les nouveaux feux de circulation inclura un feu sonore et on aura droit à un éternel concert de trois notes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Je pense qu’il faut être beaucoup plus vigilant et éviter ces erreurs qui causent d’énormes inconvénients aux citoyens», a-t-elle conclu.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous