Football

Un jeune quart-arrière de Saint-Hubert s’envole vers le Tennessee avec de grandes ambitions

jeudi le 06 mai 2021
Modifié à 15 h 33 min le 26 mai 2021
Par Hélène Gingras
Noah Gravel n’a pas encore mis les pieds au Tennessee qu’il a déjà encerclé un match à son calendrier. Le 1er octobre prochain, sa nouvelle équipe, les Red Raiders de l’école secondaire Baylor, affrontera un grand rival, le Blue Tornado de McCallie. Ce sera pour le jeune quart-arrière la chance d’affronter deux anciens coéquipiers du Collège Charles-Lemoyne, qui se sont tournés vers le Tennessee il y a un an. Un grand changement qu’il s’apprête à vivre dès juillet. «Ça a toujours été un de mes objectifs, affirme l’athlète de Saint-Hubert. La transition s’effectue de mieux en mieux entre ici et les écoles américaines. Quand j’ai vu que mes coéquipiers ont fait le saut avec succès, ça m’a convaincu que je pouvais la faire également.» À la suite d’un long processus où il a visité de façon virtuelle plusieurs campus au sud de la frontière, son choix s’est arrêté sur Baylor, une école située dans la ville de Chattanooga, à la frontière de la Géorgie. «Baylor, c’est une bonne école qui m’offre la chance d’évoluer dans l’une des plus grosses ligues aux États-Unis, poursuit le jeune joueur. Quand j’ai vu l’occasion de jouer à un fort niveau de compétition, et qui en plus, offre une grande visibilité pour les collèges américains, j’ai sauté dessus.» La pandémie aurait pourtant pu peser lourd pour Noah Gravel, lui qui n’a pu disputer de match en 2020. Son année 2019 a toutefois été assez impressionnante pour attirer l’attention des écoles américaines. À un tel point qu’on lui a offert une bourse qui devrait couvrir la grande majorité des frais de scolarité. [caption id="attachment_112159" align="aligncenter" width="631"] Noah Gravel, lors d’un match en 2019.[/caption] Gagner à tout prix Le jeune homme ne manque pas d’ambition pour les prochaines années : gagner le championnat d’État avec son équipe, aller sur la première équipe d’étoiles, obtenir une bourse pour évoluer au niveau universitaire aux États-Unis. S’il voit grand dans cette nouvelle aventure, Noah Gravel insiste pour dire qu’il doit faire sa place dans l’alignement. Même s’il doit changer de position pour y arriver.
«Mon objectif premier est d’aider l’équipe à gagner, d’une manière ou d’une autre. Je crois que j’ai les capacités pour être le quart no 1, mais je suis prêt à toute éventualité.»   -Noah Gravel
«S’il faut que j’aille jouer en défensive, je le ferai!» ajoute-t-il. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois qu’on lui demanderait de changer de position. Son passage du poste de porteur de ballon à celui de quart-arrière lors de son arrivée à Charles-Lemoyne à Sainte-Catherine avait été un franc succès, le menant au titre de recrue de l’année au niveau juvénile en 2019 et de joueur du match au Bol d’or. Lors de cette partie, Noah Gravel avait Kenzi Paul et Thomas Pilon comme coéquipiers. Le 1er octobre prochain, ils fouleront de nouveau le même terrain, cette fois-ci comme adversaires.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous