Un Longueuillois finaliste d’un concours d’éloquence en français

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Un Longueuillois finaliste d’un concours d’éloquence en français
Le Longueuillois Samuel Ross (Photo : Gracieuseté)

Le Longueuillois Samuel Ross a fait sa place jusqu’en finale de la 3e édition du concours d’éloquence en français Délie ta langue, organisé par le Bureau de la valorisation de la langue française et de la Francophonie de l’Université de Montréal (UdeM). 

Celui-ci mise sur les habiletés des concurrents à utiliser des expressions françaises de pair avec un enjeu social. Samuel, étudiant en troisième année au baccalauréat en droit à l’UdeM, a choisi l’expression française Aux grands maux les grands remèdes.

Au total, 10 finalistes présenteront leur texte à l’oral, devant public et jury virtuels, le 29 mars à 16h. Trois prix seront décernés par le jury et un par le public.

Délie ta lange a pour objectif de permettre aux participants de développer des compétences en art oratoire et de maîtriser leurs prises de parole en public, en plus de promouvoir la langue française dans sa diversité. Les finalistes ont suivi une formation d’une vingtaine d’heures portant sur la création littéraire et la rhétorique, entre autres. Ils ont également été accompagnés par des mentors-diplômés.

La finale est accessible sur inscription sur le site Web de Délie ta langue. La productrice animatrice Marie-France Bazzo, la comédienne Marie-Thérèse Fortin, le journaliste à Radio-Canada Djavan Habel-Thurton, la rappeuse Sarahmée et l’administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie de 2006 à 2015 Clément Duhaime agiront comme membres du jury.

La ministre de l’Enseignement supérieur Danielle McCann et le ministre responsable de la Langue française Simon Jolin-Barrette, entre autres, assisteront à la finale virtuelle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Auger
Daniel Auger
18 jours

Bravo à vous jeune homme. Vous êtes un modèle d’inspiration pour notre belle langue française.Vous lui redonnez ses lettres de noblesse et de la fierté dans un Québec qui s’anglicise de plus en plus. Surtout à Montréal. Les québécois ne devraient pas avoir honte de parler le français. Bien au contraire. Ils doivent en être fier. Il faut davantage de jeunes gens comme vous pour conscientiser la jeunesse à l’importance de préserver notre héritage linguistique.