Un «nouvel» Investissement Québec allégera les démarches des entreprises

Un «nouvel» Investissement Québec allégera les démarches des entreprises
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Les bureaux régionaux du ministère de l’Économie et de l’Innovation de la Montérégie sont désormais regroupés à ceux d’Investissement Québec (IQ), qui intègre aussi les équipes du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) et d’Export Québec.

Le «nouvel» IQ devrait alléger les démarches des entreprises pour accéder aux services d’accompagnement et solutions financières, mentionne un communiqué émis le 18 juin.

En ajoutant les équipes régionales du MEI, IQ bonifie l’offre de services pour les entrepreneurs et dirigeants d’entreprises à la recherche de services d’accompagnement, de solutions de financement ou d’investissements.

De nouveaux spécialistes et conseillers s’ajoutent pour atteindre 40 personnes dédiées au développement économique régional.

Patrick Guilbault, directeur régional principal, Rive-Sud et Montérégie d’Investissement Québec

Le leadership de ces équipes sera assumé par Patrick Guilbault, directeur régional principal, Rive-Sud et Montérégie, aux côtés des directeurs régionaux Rive-Sud et Montérégie Christine Tardif et Philippe Lamarche. Ces équipes seront basées à Brossard (4805, boul. Lapinière) et à Longueuil (201, place Charles-Le Moyne).

Cette réunion des bureaux régionaux résulte du mandat élargi que le gouvernement du Québec a confié à Investissement Québec.

L’intégration de l’équipe d’Export Québec permet d’appuyer les entreprises en matière d’exportation et de commerce extérieur, en collaboration avec les équipes économiques des bureaux du Québec à l’étranger. Plus d’une centaine d’experts en commerce extérieur soutiendront les entreprises.

Le CRIQ a été intégré à Investissement Québec le 1er avril.

Ainsi, les entreprises de la Montérégie ont accès à des services d’innovation industrielle et d’accompagnement technologique pour accroître leur productivité, leur compétitivité et leur performance environnementale, de même qu’à une offre de simulations et analyses.

L’Agglomération de Longueuil contre une division de la Montérégie

Résultat du transfert de ressources du MEI à Investissement Québec, le ministère a divisé le Québec en six grandes entités administratives, qui font en sorte de diviser la Montérégie.

Longueuil, tout comme Laval, sera intégrée au bureau de Montréal, alors que le reste de la Montérégie sera regroupé au bureau de Victoriaville avec l’Estrie et le Centre-du-Québec.

Les élus de l’Agglomération ont adopté une résolution demandant au ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon de suspendre la mise en œuvre de la réorganisation du ministère pour la région de la Montérégie.

L’Agglomération demande le statu quo, soit le maintien d’une seule direction régionale, dont elle pourrait relever.

«La Montérégie travaille très bien en collaboration présentement. On connaît notre territoire. on a déjà des instances très dédiées au développement économique,  a soutenu la mairesse Sylvie Parent, à la séance du conseil d’agglomération du 18 juin. Diviser la Montérégie en deux, pour nous, ça ne répond pas à une efficacité à laquelle on devrait s’attendre.»

L’Agglomération se dit inquiète, «à l’instar de nos partenaires de DEL, Montérégie Économique et plusieurs des MRC de la Montérégie», d’une perte de connaissance du milieu, des enjeux et des dossiers qui concernent la région, puisque la réorganisation modifiera les intervenants habituels.

Dans le contexte de la pandémie, «les efforts du MEI devraient entièrement être consacrés à la relance de l’économie et non à des restructurations administratives», croit l’Agglomération.

Elle déplore également que les MRC et organismes de développement économique n’aient pas été consultés. (A.D.)

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des