Justice
Faits divers

Un pasteur de Saint-Hubert arrêté pour des gestes contre des mineurs

jeudi le 28 février 2019
Modifié à 9 h 56 min le 02 décembre 2020
Par
Le Service de police de Longueuil (SPAL) a annoncé aujourd’hui la conclusion d’une vaste enquête commencée en février 2018 en procédant à l’arrestation de Mario Monette ainsi que son épouse Carole Van Houtte, tous deux âgés de 65 ans. M. Monette dirigeait depuis 1982 l’Église biblique baptiste métropolitaine sud, située dans l’arr. de Saint-Hubert Ils font face à 32 chefs d’accusations, notamment: agression armée, voies de fait, avoir infligé des lésions corporelles, menaces, séquestration, incitation à commettre un acte criminel. Les actes reprochés au couple se sont produits entre 1974 et 2019 sur de jeunes victimes d’âge mineur. En plus d’infliger des châtiments corporels à des enfants, le couple prêchait et encourageait ses fidèles à faire de même sur leurs propres enfants. Les suspects exerçaient un contrôle psychologique important sur certains membres de l’église. Au cours des dernières années, le SPAL a rencontré plusieurs témoins qui ont accepté de collaborer à l’enquête, certains sous le couvert de l’anonymat. Le SPAL demande à toute autre personne ayant de l’information concernant les actes commis par le pasteur et son épouse de contacter immédiatement le Service de police en composant le 450 463-7211. Toute information sera traitée de façon confidentielle. Selon le FM 98,5, plusieurs personnes ayant fréquenté cette église au cours des dernières années ont dénoncé les pratiques du pasteur qui se considère comme «l’homme de Dieu». Selon les allégations de ces anciens fidèles, l’église aurait toutes les allures d’une secte. Le couple devrait comparaître demain matin au palais de justice de Longueuil.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous