Un premier pas pour le Centre de services destinés aux 50 ans et plus

Photo de Vanessa Picotte
Par Vanessa Picotte
Un premier pas pour le Centre de services destinés aux 50 ans et plus
(Photo : Depositphotos)

Lorsqu’elle était candidate à la mairie de Brossard, Doreen Assaad avait promis qu’une fois au pouvoir, elle verrait à la création d’une Maisons des aînés. Deux ans après son élection, le projet à changer de nom mais à toujours comme mission de protéger et promouvoir la qualité de vie des aînés.

Lors de la séance du conseil municipal de Brossard de septembre, les élus ont approuvé la première étape de ce projet d’aménagement d’un centre de services destiné aux 50 ans et plus. Ils ont adopté unanimement la grille de pondération qui servira à retenir les services d’une firme professionnelle qui les accompagnera dans la réalisation d’une phase de consultations citoyennes. La première étape de ce projet structurant pour les aînés de Brossard.

«En consultant les citoyens, nous allons être en mesure de déterminer l’ampleur de ce projet, précise Mme Assaad. Nous allons démarrer tout un processus avec une série de consultations publiques.»

La phase de consultation débutera à la fin de l’année et se poursuivra jusqu’au printemps 2020.

Briser l’isolement des aînés

La mairesse explique que le «centre de services partagés» sera un environnement où les gens vont pouvoir se rassembler. Elle affirme d’ailleurs s’être questionnée sur ce qu’est un ainé, précisant que ce n’est pas seulement un chiffre.

«Certainement que nous visons les 50 ans et plus, mais pour nous, il s’agit de bien plus que ça», précise-t-elle.

L’objectif principal de ce «lieu de socialisation» est de briser l’isolement que vivent très souvent les aînés ainsi que de créer un sentiment d’appartenance et de valorisation.

«Nous voulons que ceux qui vont fréquenter le centre fassent partie prenante du projet», explique la mairesse.

Une vision

Les élus ont tout de même une vision de ce nouvel endroit, qui deviendra, aux dires de Doreen Assaad, «une fierté pour la Ville». Ils y voient un endroit où les aînés pourront participer à des activités sportives et des activités familiales. Cette vision sera davantage développée au fil des consultations publiques.

«Nous souhaitons mettre de l’avant les saines habitudes de vie, mais nous ne voulons pas diriger les idées des citoyens, précise la mairesse. Les gens vont sentir qu’ils sont capables d’orienter les choses de la bonne façon et nous avons bien hâte de voir le résultat de toutes ces consultations.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des