Un premier roman épistolaire pour Marie-Odile Grondin

Un premier roman épistolaire pour Marie-Odile Grondin
Marie-Odile Grondin (Photo : Gracieuseté)

Sept ans après avoir écrit La Chaumière enchantée (La grande Druidesse), un conte philosophique illustré en noir et blanc, Marie-Odile Grondin publie le roman épistolaire intitulé Au temps des rendez-vous manqués, adieu mer !

Dans ce roman, tout comme dans la chanson du même nom, composée et chantée par Hugues Aufray, Céline a sacrifié sa jeunesse. Cependant, elle n’a jamais renoncé à l’amour, l’amour d’attente, l’amour d’espérance, l’amour d’une mère, l’amour de sa mère.

Madeleine, femme-enfant névrosée et narcissique, a manipulé Céline à sa guise pendant des décennies. Au fil des ans et des événements, cette femme souffrante est devenue millionnaire. Ses abus se sont exacerbés par le pouvoir que lui conféraient ses récents moyens. Jusqu’où ira-t-elle pour conserver l’emprise qu’elle exerce sur sa fille ?

Un beau jour, à l’aube de la soixantaine, Céline a trouvé, dans la paperasse de Madeleine, un document qui tissera son destin et qui changera à tout jamais sa relation avec sa mère. Profondément blessée, Céline laisse remonter ses souvenirs à la recherche d’éléments fragmentés dans le temps qui ont conspiré à la rendre telle qu’elle est aujourd’hui.

Sous-jacent à ce récit réside une intime réflexion de l’auteure sur la santé mentale – la sienne, celles de ses proches et de la société.

L’auteure aborde entre autres thèmes universels l’amour, l’amitié, la colère, la peur, la joie, la peine, l’intégrité, la loyauté.

Rens.: https://lesoleilensoi.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des