Un projet pilote d’école communautaire est lancé à Longueuil

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Un projet pilote d’école communautaire est lancé à Longueuil
L'école Lionel-Groulx (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux et député de Taillon Lionel Carmant a annoncé le 20 juin la mise en place d’Agir ensemble, un projet d’école communautaire et d’intervention de quartier issu d’une collaboration entre le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est et la Commission scolaire Marie-Victorin.

L’école Lionel-Groulx a été sélectionnée pour ce pilote en raison des indices de défavorisation matérielle et sociale très élevés du quartier dans lequel elle est située et de l’intérêt manifesté par sa direction de s’investir dans une démarche d’école communautaire. Un financement de 220 000$ est accordé au projet, pour une période de 24 mois. Cette somme servira à soutenir l’expérimentation et à en évaluer les résultats.

La démarche intègre deux approches: l’école communautaire, issue du réseau scolaire, et l’intervention de quartier, issue du réseau de la santé et des services sociaux. L’école communautaire mise sur le partenariat école-famille-communauté afin d’offrir des pratiques éducatives de qualité, de même que l’accès à une vaste gamme de services pour s’assurer que tous les élèves soient physiquement, psychologiquement et socialement bien disposés à apprendre. L’intervention de quartier vise pour sa part à mieux rejoindre les populations vulnérables, exclues ou isolées, et s’inscrit dans une perspective d’autonomisation individuelle et collective et de renforcement des réseaux de soutien.

«Je suis vraiment enthousiaste de voir une telle initiative se réaliser à l’école Lionel-Groulx, a mentionné M. Carmant. C’est un projet-pilote qui touchera directement les jeunes vulnérables et leurs familles, ce qui sera bénéfique pour l’ensemble des citoyens. En agissant ensemble nous pourrons prévenir et faciliter les interventions en protection de la jeunesse.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des