Un rêve qui se réalise pour Martin Vachon

Un rêve qui se réalise pour Martin Vachon

Martin Vachon

Crédit photo : Gracieuseté

HUMOUR. L’animateur, comédien et humoriste Martin Vachon a désormais son propre one-man-show, un rêve qu’il portait depuis l’enfance. Il sera de passage à l’Étoile Banque nationale de Brossard le 14 septembre, pour y présenter le fruit d’un travail acharné, marqué par son perfectionnisme.

L’humoriste a monté sur les planches la première fois lorsqu’il était en secondaire 3 pour y donner des spectacles d’humour et d’imitations. C’est à ce moment qu’il a eu une révélation sur sa future carrière: il avait trouvé sa nouvelle passion. Quelque 18 ans plus tard, il sort son premier one-man-show, avec une réception qui l’étonne encore à ce jour après une quinzaine de spectacles.

«La réception du spectacle a été au-delà de mes attentes, puisque je suis extrêmement difficile envers moi-même, raconte-t-il. Mon producteur m’a dit le plus beau des compliments: ‘‘je ne m’attendais pas à un volume de rires aussi élevé!’’»

Découvrir le métier d’animateur et de comédien

 Lors de son spectacle, le public pourra découvrir les envers du décor d’animateur et de comédien.

«C’est un monde qui est peu accessible à la population en général, les gens sont donc super intrigués et, en plus, ça lie mes deux métiers.»

Toutefois, il affirme que l’humour lui permet de dévoiler sa vraie personnalité, au contraire du métier de comédien où il doit incarner un personnage.

«C’est deux terrains de jeu complètement différents. C’est plaisant de tomber dans le personnage à la télévision, mais c’est quelque chose de très lent. Tu ne vois que le résultat final plusieurs mois après. Des fois même, tu oublies la fin! La beauté de l’humour c’est que tout a lieu maintenant. Autant que ce soit plaisant d’entrer dans les personnages, c’est avec l’humour que je peux laisser transparaître ma vraie personnalité. C’est là que je suis le plus libre: je peux juste être le grand niaiseux sympathique que je suis», ricane l’humoriste de 33 ans.

En spectacle jusqu’au 1er juin, l’humoriste parcourra le Québec pour y raconter ses anecdotes, dont celle de son audition pour devenir danseur nu.

 

(Texte de Rosalie Dion)

Poster un Commentaire

avatar