Une campagne d’urgence pour aider les femmes enceintes vulnérables

Une campagne d’urgence pour aider les femmes enceintes vulnérables
(Photo : Daniel Reche - Pixabay )

La Fondation Olo lance une campagne de financement d’urgence COVID-19, pour amasser 750 000$ afin de permettre aux femmes enceintes en situation de précarité financière au Québec de se nourrir adéquatement et de donner naissance à un bébé en santé.

Ce sont plus de 5000 femmes enceintes qui ont actuellement besoin des services et des suivis de la Fondation Olo, qui anticipe que les demandes augmenteront au cours des prochains mois.

Ce nouveau financement sera déployé en vue d’offrir les aliments Olo plus longtemps, soit jusqu’à 1 mois suivant la naissance du bébé (des oeufs, du lait et des légumes surgelés); d’offrir plus d’aliments sains et de souplesse dans le panier d’épicerie; et de répondre à la demande d’aide des familles.

La mission de la Fondation Olo est d’offrir un suivi personnalisé aux femmes enceintes dans le besoin en fournissant notamment des multivitamines prénatales, des coupons échangeables contre des aliments et des conseils professionnels à l’intention des parents.

 COVID-19: impacts sur les bébés

La vulnérabilité des femmes enceintes en période de stress intense a déjà été étudiée par l’instigatrice du Projet Verglas, la chercheuse Suzanne King. Son étude qi s’est penché sur le simapct de la crise du verglas de 1998 a démontré que le stress pendant la grossesse a des effets négatifs sur le foetus qui impactent le rythme du développement de l’enfant et nuisent à sa santé plus tard.

L’insécurité alimentaire génère de l’anxiété et augmente les risques de dépression et de carences nutritionnelles. Celles-ci entraînent un risque accru de prématurité, de faible poids de naissance, de maladies chroniques et impactent le développement de l’enfant.

La Fondation Olo craint que des effets similaires surviennent avec la crise de la COVID-19.

«Nous entrons dans une phase cruciale de la pandémie où il faut, plus que jamais, soutenir les femmes enceintes vulnérables. Si les banques alimentaires font un travail incroyable, elles ne peuvent constituer la seule option pendant une grossesse, expose la directrice générale de la Fondation Élise Boyer.

«Souvent, le seul filet social qui reste pour bien des femmes est maintenu grâce au travail des intervenantes Olo sur le terrain. Au téléphone ou en personne, leur présence est rassurante et essentielle.»

Pour faire un don : don.fondationolo.ca

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires