Une deuxième condamnation d’agression sexuelle en moins de 4 mois pour Matabaro

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Une deuxième condamnation d’agression sexuelle en moins de 4 mois pour Matabaro
Le 11 juin, David Matabaro a plaidé coupable d’agression sexuelle et de menace de mort. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

JUSTICE. Le Longueuillois David Matabaro a récemment été reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement une femme le 13 mai 2017. Il s’agit de la deuxième condamnation du genre en moins de 4 mois pour le jeune homme de 24 ans.

Le 11 juin, Matabaro a plaidé coupable pour agression sexuelle et menace de mort. Le juge l’a condamné à un an de prison.

Le 13 mai 2017, un peu après minuit, l’accusé croise une jeune femme au terminus de la station de métro Longueuil-Université-de-Sherbrooke. Les deux individus s’étaient déjà rencontrés à deux reprises. Matabaro invite la jeune femme à le suivre dans une soirée que l’un de ses amis organise dans un logement de l’édifice Bord de mer, situé non loin de là. Elle accepte de l’accompagner.

En route, Matabaro fait mine de s’être trompé de chemin et amène sa victime dans une cage d’escalier, où il tente de l’agresser sexuellement. La jeune femme se débat, Matabaro la prend à la gorge et menace d’utiliser contre elle une arme qu’il prétend avoir dans son sac à dos. La victime assène plusieurs coups à son agresseur et réussit à prendre la fuite quand un individu surgit dans la cage d’escalier, alerté par le bruit.

«Personne ne devrait vivre ça»

Lors de l’audience au palais de justice de Longueuil, la victime a pris la parole et expliqué à la Cour que cet événement l’a grandement traumatisée. Elle affirme avoir depuis développé une forme de paranoïa. Elle dit également éviter le métro et avoir développé une «haine envers les hommes».

«Aucune femme, aucune personne ne devrait vivre ça, a déclaré la victime en fixant le box des accusés. Je voulais lui dire que je n’ai plus peur de lui.»

Deuxième agression  

Le résident de Longueuil est présentement dans l’attente de sa peine pour une autre d’affaire d’agression sexuelle .

Le 26 février, Matabaro ainsi qu’un autre individu, Diamenson Bazile, ont été trouvés coupables de trois chefs d’accusation relativement au viol d’une adolescente de 14 ans, survenu le 3 mai 2016.

La peine d’un an de prison s’ajoutera donc à celle qui découlera de cette autre condamnation.

En plus de sa peine de détention, Matabaro figurera sur le registre québécois des délinquants sexuel pour une période de 20 ans.

Mentionnons que l’accusé a récemment entrepris une thérapie psycho sexuelle et a admis à la Cour avoir un problème en ce qui a trait à son comportement envers les femmes.

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
lolaGeneviève MichaudNicole B Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Nicole B
Guest
Nicole B

Pourquoi il n’y aurait pas une photo de Matabaro?

Geneviève Michaud
Admin

Aucune photo de l’individu n’est disponible.

lola
Guest
lola