Une étudiante de Longueuil occupe un rôle-conseil de premier ordre

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Une étudiante de Longueuil occupe un rôle-conseil de premier ordre
Émilie Auger-Leblanc siège sur le Comité interordres de la relève étudiante avec neuf autres étudiants de niveaux collégial et universitaire. (Photo : Gracieuseté – Cégep Édouard-Monpetit)

Une étudiante du Cégep Édouard-Montpetit, Émilie Auger-Leblanc, a été nommée sur le nouveau Comité interordres de la relève étudiante (CIRÉ), dont le mandat est de conseiller et d’alimenter le Conseil supérieur de l’éducation (CSE).

La jeune femme siège au comité avec neuf autres étudiants de niveaux collégial et universitaire depuis déjà deux mois.

«J’ai soumis ma candidature, car je m’intéresse à tout ce qui touche à l’éducation», indique la Longueuilloise dans un communiqué de l’établissement d’enseignement.

L’objectif du CIRÉ est d’impliquer davantage la relève étudiante dans les réflexions, les activités et les publications du Conseil, dont la mission est de collaborer avec le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, et de le conseiller sur toute question relative à l’éducation.

«Pouvoir partager nos idées et aborder notre réalité et nos enjeux entre nous, étudiants de divers établissements, puis au Conseil supérieur de l’éducation est certainement un plus pour l’avancement de l’éducation au Québec, affirme Émilie Auger-Leblanc, ajoutant que la première rencontre a eu lieu dans une ambiance conviviale et empreinte d’ouverture.

Les membres du CIRÉ ont récemment été présentés à la présidente du CSE, Maryse Lassonde.

Dépasser l’utilitaire

Le directeur général du Cégep Édouard-Montpetit, Sylvain Lambert, souligne la volonté d’Émilie Auger-Leblanc de faire partie du changement et de s’impliquer avec ses pairs.

«Au Cégep, nous visons le développement intégral de la personne, explique-t-il. Nous croyons en une formation qui puisse permettre aux étudiants de développer leur sens critique, leur ouverture, leur personnalité, leur éthique, tout en acquérant de nouvelles connaissances. Nous leur enseignons à dépasser l’utilitaire et c’est ce qu’Émilie Auger-Leblanc fait.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires