Une journée pour l’élimination des pailles de plastique à usage unique

Par Rédaction
Une journée pour l’élimination des pailles de plastique à usage unique
(Photo : Depositphotos)

La Journée internationale sans paille soulignée le 3 février invite chaque citoyen à dire non aux pailles de plastique à usage unique et à adopter une alternative plus écologique.

La toute première Journée sans paille a été célébrée en 2018 dans 35 pays. Elle a été lancée par l’association Low Carbon City, qui vise à réduire l’empreinte carbone de l’humanité.

Danger

Étant à usage unique et ne servant en moyenne que 20 minutes, la paille de plastique engendre une pollution énorme. Du fait de sa petite taille, elle est l’un des objets de plastique qui se retrouvent le moins dans les poubelles et elle fait partie des 10 déchets les plus retrouvés sur les côtes marines.

Mettant des milliers d’années avant de disparaître complètement, la paille de plastique comporte un réel danger pour l’environnement et la vie sauvage, pouvant être ingérée par un animal ou se désagréger en microparticules de plastique qui se retrouveront dans les océans et cours d’eau.

Solutions

Quelques solutions de rechange existent, comme les pailles de carton, elles aussi à usage unique mais qui sont en théorie biodégradables. Malheureusement, leur production requière encore plus d’énergie et de ressources.

Il vaut donc mieux opter pour une paille réutilisable, en silicone ou en métal.

Dans le monde

De plus en plus de pays à travers le monde tentent de limiter leur pollution plastique.

En juillet 2018, la ville de Rio de Janeiro au Brésil est devenue la première grande ville du monde à interdire les pailles de plastique.

La Ville de Seattle, aux États-Unis, a emboîté le pas le 1er juillet 2018, et celle de Vancouver, en novembre 2019.

L’Australie compte bannir le plastique à usage unique en 2020.

Dès avril 2020, les pailles de plastique seront interdites en Angleterre; la Reine Élizabeth II a d’ailleurs banni tout le plastique à usage unique de ses palais dès 2018.

Au Canada, le premier ministre Justin Trudeau s’est par ailleurs engagé, lors de la dernière campagne électorale, à introduire une loi pour restreindre l’utilisation du plastique à usage unique dès 2021.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des