Une Longueuilloise court le pont pour la faim

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Une Longueuilloise court le pont pour la faim
Lors de cette sortie en soirée, Anne-Marie lefebvre était accompagnée de Nathalie Fortin, alpiniste, et Marie-Josée Lévesque, athlète de cirque. (Photo : Gracieuseté - Bernard Brault)

Chaque jour depuis le 27 octobre, Anne-Marie Lefebvre parcourt les 9 km que constitue l’aller-retour sur le pont Jacques-Cartier à partir de sa résidence du Vieux-Longueuil. Elle se lance ce défi sportif de 30 jours et 270 km afin d’amasser des fonds pour les Banques alimentaires du Québec.

Courir le pont Jacques-Cartier comporte pour Anne-Marie lefebvre six montées et six descentes, en plus de l’escalier. «C’est donc un bon effort sur 9 km. Mais j’y vais à mon rythme», relate-t-elle.

Se remettre à la course

En date de sa huitième sortie, elle constate que son corps se porte bien, même si le rouleau à pâte s’avère parfois nécessaire pour apaiser les courbatures. En cinq ans, elle cumule cinq demi-marathons et une vingtaine de courses de 10 km.

«N’empêche que depuis les deux dernières années, j’ai été moins active. Pas de courses depuis plus d’un an. Alors c’est pour moi un bon prétexte pour m’y remettre, et à un temps de l’année où sortir ne me tente pas du tout. Je suis hyper frileuse… Heureusement, une fois partie, tout va bien.»

La bonne musique et les amis qui l’accompagnent la plupart du temps contribuent au plaisir et à la motivation.

L’accumulation de kilomètres ne l’a pas empêchée, le 31 octobre, de même faire un petit détour par l’île Sainte-Hélène.

Depuis le jour 1, Mme Lefebvre commente son aventure de façon quotidienne sur sa page Facebook. «Le vent de face en titi au retour. Même les mouettes volaient croches. Mais il ne faisait pas froid. C’était juste difficile d’avancer», a-t-elle écrit avec l’humour le 1er novembre.

Le froid plus mordant lors d’une sortie en soirée lui fait appréhender les prochains jours.

Pour la faim

Ce défi sportif est le moyen qu’a trouvé cette année Anne-Marie Lefebvre pour amasser des fonds pour les Banques alimentaires du Québec. Son entreprise RencontreSportive.com organisait tous les ans un bal afin de récolter des sommes pour cette cause. L’événement ne peut cependant avoir lieu cette année.

«Les besoins sont plus criants que jamais avec la pandémie et la guignolée qui se tient traditionnellement dans les rues le premier jeudi de décembre ne pourra avoir lieu», relève-t-elle.

Elle espère donc amasser le plus de dons possible. «Chaque montant est significatif, puisqu’avec 1$ de don, l’organisme parvient à offrir trois repas à ceux qui ont faim», expose-t-elle.

Pour faire un don : https://www.banquesalimentaires.org/faire-un-don/.

Pour suivre le défi d’Anne-Marie Lefebvre : https://www.facebook.com/RencontreSportive.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires