Une municipalité de la région abandonne la fluoration de son eau potable

Photo de Patricia Blackburn
Par Patricia Blackburn
Une municipalité de la région abandonne la fluoration de son eau potable
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Le conseil municipal de la Ville de Châteauguay a décidé d’arrêter le fluoration de son eau potable. Une résolution votée à l’unanimité a été adoptée lors de l’assemblée publique du 21 mai.

Cette décision a été prise après que le conseiller Éric Allard ait demandé d’ajouter un point à l’ordre du jour de la séance du mois d’avril. Les conseillers ont alors adopté à la  majorité une résolution pour cesser la fluoration de l’eau potable. Or le maire Pierre-Paul Routhier a utilisé son droit de veto pour bloquer la résolution. Il avait expliqué que la Ville devrait payer une pénalité si elle se retirait du programme promu par le ministère de la Santé avant la fin de l’entente. Il souhaitait que les conseillers puissent prendre leur décision en possédant toutes les informations disponibles sur le sujet.

Le vote des conseillers a donc été reporté à la séance du mois de mai, avec la même issue.

Le conseiller Éric Allard, en réponse à l’interrogation d’un citoyen lors de la période de questions, a indiqué que rien n’avait été trouvé concernant les pénalités que la Ville devrait assumer en quittant le programme. Et «qu’en considérant les coûts de réparation du système de fluoration, actuellement désuet, et le salaire des employés affectés à la fluoration, la Ville serait quand même gagnante si elle cessait immédiatement cette pratique», a-t-il détaillé.

Du coup, plusieurs villes qui sont alimentées par le réseau d’aqueduc de Châteauguay se retrouveront aussi avec une eau à laquelle on n’ajoute plus de fluor. Ces villes sont Mercier, Sainte-Martine, une partie de la Ville de Léry, Saint-Isidore et Saint-Urbain-Premier.

Après plus de 60 ans

La fluoration de l’eau potable à Châteauguay ne date pas d’hier. La Ville a adhéré à ce programme il y a environ 60 ans. Contestée par plusieurs groupes de citoyens, cette pratique est recommandée par la Santé publique pour diminuer la carie dentaire chez les enfants. Ses opposants déplorent toutefois le peu d’informations disponibles sur les autres effets potentiels, sur la santé et sur l’environnement, notamment.

Ces deux questions, de santé et d’environnement, sont les raisons évoquées par les membres du conseil de Ville de Châteauguay pour justifier leur décision de mettre fin à la pratique, le 21 mai.

Plus que quatre villes

Le retrait de Châteauguay du programme de fluoration réduit à quatre le nombre de municipalités qui continuent à suivre les recommandations de la Santé publique au Québec.  Saint-Georges, Lévis (secteur Saint-Romuald), Pointe-Claire, Dorval sont les seules municipalités qui ajoutent encore du fluor à leur eau potable.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des