Mobilier urbain et rue Saint-Charles à sens unique pour faire place aux piétons

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Mobilier urbain et rue Saint-Charles à sens unique pour faire place aux piétons
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Longueuil espère que les citoyens profiteront cet été de leur ville et leurs quartiers, malgré la pandémie.  Une section de la rue Saint-Charles Ouest sera réaménagée afin de faire place à un corridor piéton et à du mobilier urbain. Une voie sera retranchée, pour une circulation automobile à sens unique.

À lire aussi: Saint-Charles 100% piétonne n’était pas une option pour les commerçants

Les aménagement de la rue Saint-Charles Ouest, entre la rue Saint-Sylvestre (longeant le parc St. Mark) et le chemin de Chambly est l’un des volets du Plan estival d’aménagement des espaces urbains dévoilé le 3 juin.

En tout, ce plan de bonification des espaces publics représente un investissement de 180 000$, en respect des «capacités actuelles de la Ville et des directives de santé publique en vigueur». Certains items du mobilier figurent déjà dans l’inventaire de la Ville, alors que d’autres devront faire l’objet d’acquisitions.

Ce réaménagement se déploiera entre la mi-juin et la mi-juillet.

Rue Saint-Charles

En plus des larges corridors pour piétons, du mobilier urbain (tables à pique-nique, chaises Adirondak, pots à fleurs, jeux ludiques au sol, supports à vélo) sera ajouté dans un corridor prévu à cet effet ainsi qu’au parc St. Mark et à la Place Saint-Jean-Baptiste.

Ces aménagements permettront aux restaurants qui le souhaitent d’agrandir leur terrasse et de s’en doter d’une, si le gouvernement autorise leur ouverture.

Une barrière de protection séparera le corridor piéton de la voie pour la circulation automobile, qui permettra la circulation uniquement d’ouest en est. Le maintien d’une voie s’avérait essentiel, notamment pour faciliter les livraisons auprès de commerces, et le maintien du transport en commun sur l’artère commerciale.

Le stationnement sera toujours permis d’un côté de la rue.

«Nous sommes heureux de présenter un plan d’aménagement permettant de s’approprier davantage les espaces publics tout en contribuant à la relance des activités économiques de la Ville.»

La mairesse Sylvie Parent a insisté sur le travail de collaboration de la Ville avec l’association de commerçants Espace St-Charles pour l’élaboration de ces solutions, pour favoriser une vitalité du secteur et l’achat local.

«La Ville a fait preuve d’une collaboration exemplaire et elle a proposé des mesures novatrices qui nous permettront de dynamiser ensemble la rue Saint-Charles, a affirmé par voie de communiqué la présidente du conseil d’administration d’Espace Saint-Charles, Chantal Isabelle. Cette ouverture d’esprit nous servira de modèle pour les discussions que nous aurons avec les autorités de la Ville dans différents dossiers dans le futur.»

Des parcs plus attrayants

Longueuil créera des zones de détente et de jeu libre temporaires dans sept parcs et espaces.

«On veut créer de petits milieu de vie et inciter les citoyens à fréquenter nos parcs», indique la mairesse.

Les parcs Empire, Christ-Roi, Marquette, Laurier, Joseph-William-Gendron et D.-E.-Joyal, ainsi que le carré Isidore-Hurteau se verront bonifiés de tables à pique-niques, pots à fleurs, poubelles, chaises Adirondak, jeux ludiques au sol et brumisateurs.

Ces parcs ont été choisis notamment en raison de leur achalandage.

«Des parcs sont déjà bien outillés, d’autres ont besoin de plus d’équipements», a aussi évoqué Mme Parent.

La Ville veillera au nettoyage et à la désinfection de ses équipements, mais la mairesse a insisté sur la responsabilité partagée de s’assurer que la fréquentation des espaces publics est sécuritaire.

Corridors de mobilité

Des corridors élargis pour les piétons et les cyclistes, d’une longueur totale de 4 km, s’ajouteront à l’actuel réseau de 168 km.

Ceux-ci seront aménagés près de la place Charles-Le Moyne, sur la rue Saint-Charles (secteur patrimonial et secteur du centre-ville), sur la rue Saint-Laurent (près du métro), ainsi que sur le boul. Gaétan-Boucher (entre le boul. Payer et Grande-Allée) et le boul. Clairevue.

Trop peu, juge l’opposition

Les élus de Longueuil Citoyen espèrent que le Plan estival d’aménagement des espaces urbains pourra être bonifié et qu’il se concrétisera avant la mi-juillet, comme annoncé.

«J’ai beaucoup de mal à comprendre qu’il aura fallu attendre au début du mois de juin pour annoncer l’ajout de mobilier dans les parcs et l’aménagement de corridors sanitaires. Ce sont des mesures annoncées dès le mois de mai par plusieurs autres villes comme Montréal, a soulevé le chef de l’opposition Xavier Léger. Ce sera peut-être suffisant pour faciliter le respect des consignes de la santé publique, mais pour soutenir nos commerçants et encourager l’économie locale, j’en suis moins sûr.»

Le président de l’arr. du Vieux-Longueuil Benoît L’Écuyer souhaiterait que des «propositions plus audacieuses», soit mises en place. Il donne en exemple l’élargissement des terrasses et empiétement sur l’espace public pour les restaurateurs qui ne disposent pas d’une terrasse.

«Pourquoi ne pas faire comme ailleurs et accélérer le processus avec la mise en place de projets pilotes dès cet été?» a-t-il questionné.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des