Affaires

Volailles: Olymel achète trois usines en Ontario

mardi le 17 juillet 2018
Modifié à 14 h 32 min le 17 juillet 2018
Par
Un texte de Thierry Larivière - Collaboration spéciale de La Terre de chez nous Olymel annonce l’achat de trois usines d’Ontario dans le secteur de la volaille. Il s’agit d’établissements de l’entreprise Pinty’s spécialisée dans les produits de poulet transformés comme les ailes ou les filets. Le Bureau de la concurrence du Canada doit cependant approuver la transaction avant qu’elle n’aille de l’avant. Les usines sont situées au sud et à l’ouest de Toronto à Port Colborne, Paris et Oakville. Pinty’s est une entreprise canadienne en place depuis 70 ans et offre également ses produits aux États-Unis. Port Colborne dispose d’un abattoir. Un des deux plus gros joueurs Olymel renforce sa position dans le secteur canadien de la volaille et est l’un des deux plus gros joueurs avec Maple Leaf. La filiale de La Coop fédérée était déjà présente dans le secteur de la volaille en Ontario avec deux usines à Brampton. « Nous sommes persuadés que cette transaction sera profitable à notre développement et à notre croissance. […] Nous savons que notre entreprise familiale a été servie par des propriétaires passionnés tout au long de son histoire. Nous sommes également heureux d’investir et de renforcer notre présence en Ontario et sur le marché canadien », a déclaré le président-directeur général d’Olymel, Réjean Nadeau. Olymel dispose déjà, au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, de sept établissements d’abattage et de transformation de volailles desservant l’ensemble du marché canadien. Les 360 employés de Pinty’s demeureront en place. Olymel affirme ne pas vouloir modifier l’approvisionnement de l’abattoir de Port Colborne, qui est assuré par 65 producteurs du sud-ouest de l’Ontario.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles