« Nous devons revenir à une certaine discipline » – François Legault

Photo de Yanick Michaud
Par Yanick Michaud
« Nous devons revenir à une certaine discipline » – François Legault
Le premier ministre François Legault admet que les efforts ont été nombreux, mais qu’il ne faut pas baisser la garde afin de maintenir la courbe le plus bas possible. Il ne veut pas avoir à reconfiner le Québec. (Photo : Capture d'écran)

Le premier ministre du Québec François Legault se montre fier des efforts déployés par les Québécois pour aplatir la courbe. « Mais nous devons revenir à une certaine discipline. Nous ne voulons pas être obligés de reconfiner. Le virus rôde toujours et nous devons absolument empêcher que ça ne revienne comme en mars, avril, mai», lance-t-il.

Les autorités ont effectivement constaté un relâchement dans les dernières semaines.

«Nous avons mené la bataille de nos vies. Il est important de dire que parce qu’on a respecté les consignes, nous avons sauvé des milliers de vies. On a réussi à reprendre le contrôle de la situation et nous sommes mieux équipés que lors de la première vague. Nous effectuons 14 000 tests par jour. On a des masques et de l’équipement. En plus, dans deux semaines, nous aurons 8000 nouveaux préposés et bénéficiaires. D’ici Noël, 2000 autres. Mais si nous regardons le tableau des dernières semaines, les deux premières semaines d’août, il y a eu baisse importante. Mais depuis, nous notons une augmentation des nouveaux cas. Il y a eu des rassemblements. Du sport, des mariages, le retour au travail», relate le premier ministre.

Un retour aux consignes

«Nous ne connaissons pas les causes exactes. Mais il y a un plus grand nombre de cas chez les jeunes. Et pas seulement concentrés à Montréal. Et ces jeunes pourraient infecter des personnes plus vulnérables. Il y a eu un relâchement général. C’est normal. Les gens veulent revenir à la normale. On l’a vu avec le sport scolaire. Ils sont tannés des consignes. Mais je demande à tous de respecter les règles. Dans les prochaines semaines, nous allons vivre des moments critiques. Nous serons plus à l’intérieur. Il y a le retour à l’école. Au travail. Nous ne voulons pas fermer les entreprises», déclare François Legault disant vouloir à tout prix éviter des fermetures catastrophiques.

Il dévoile n’avoir aucune intention de fermer les écoles, pour ne pas brimer les jeunes et leurs parents qui travaillent. «Nous devons ça à nos enfants. Faites des efforts. C’est très important de revoir à la baisse le nombre de cas.»

Il a aussi eu de bons mots pour le personnel scolaire. Directions, enseignants, personnel de soutien. «Il faut être compréhensifs. Les gens du milieu scolaire font leur possible. Nous avons des guides, mais pas de recettes magiques. C’est certain qu’il y aura des éclosions. Mais nous allons prendre les problèmes un par un. Et les régler un par un», a-t-il admis avant de remercier les enfants.

«Un remerciement aux écoliers. C’est beau de voir le sourire des enfants qui retrouvent leurs amis et ensoleillent nos vies», conclut-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des