Actualités

Aéroport de Saint-Hubert: Catherine Fournier et Denis Trudel s’allient pour tenir une consultation publique

lundi le 31 janvier 2022
Modifié à 9 h 35 min le 31 janvier 2022
Par Ali Dostie

adostie@gravitemedia.com

DASH-L a présenté le plan de développement de l'Aéroport en avril 2021. (Photo: Le Courrier du Sud - Archives)

La mairesse de Longueuil Catherine Fournier et le député de Longueuil—Saint-Hubert Denis Trudel lanceront, à la fin mai, un processus de consultation publique sur le Plan de développement de l’aéroport de Saint-Hubert-Longueuil. 

En vertu de modalités qui seront détaillées «bientôt», les consultations permettront à toutes les parties concernées par les enjeux liés au développement futur de l’aéroport de Saint-Hubert-Longueuil, tant la population que les milieux économiques et institutionnels, ainsi que les utilisateurs de l’aéroport, d’exprimer leurs commentaires et préoccupations sur ce dossier.

Elles aborderont entre autres la faisabilité du plan de développement de DASH-L, dont l’un des principaux éléments ayant attiré l'attention consistent en le développement de vols internationaux offerts par des transporteurs à rabais, à destination des États-Unis, du Mexique et des Caraïbes.

Les problématiques liées au bruit – sources de multiples critiques et inquiétudes chez des citoyens de Longueuil et d’autres villes des alentours, et ce depuis plusieurs années –, seront traitées, tout comme les implications environnementales et les possibles alternatives ou ajustements au projet de développement.

Rappelons que le plan de développement propose également la bonification de vols régionaux et à destination d’autres villes canadiennes. Développement Aéroport de Saint-Hubert Longueuil (DASH-L) entrevoit la création de 5 000 emplois, l'atteinte d'un million de passagers par an et des retombées économiques d’un milliard de dollars d’ici 2037 grâce à ce plan.

Démarches en cours

Des entretiens préalables sont d’ailleurs déjà entamés depuis plusieurs semaines par le député Denis Trudel, afin de présenter la démarche et d’encourager la participation des organismes et des entreprises aux consultations à venir. 

«Cette consultation est la bienvenue dans la communauté et l’agenda se remplit de rencontres qui, je l’espère, seront tout aussi constructives que celles déjà effectuées», observe le député du Bloc québécois.

Mme Fournier se réjouit également de l’intérêt qu’ont témoigné l’ensemble des députés du territoire à l’égard de cette consultation, dans le cadre de la Table des élus qu’elle a mise sur pied­.

Mandat #1 de l’Office de participation publique

C’est par le biais de l’Office de participation publique de Longueuil (OPPL), qui sera créé en février, que s’impliquera la Ville de Longueuil.

«Le premier mandat qui sera confié [à l’Office] sera de se joindre aux démarches entamées par mon collègue Denis Trudel afin de mener une consultation concernant le développement de l’aéroport», a expliqué la mairesse Fournier.

 «Je me suis engagée auprès de la population à de notre aéroport, a-t-elle rappelé. Et c’est ce que nous ferons.»

«Pour faire une analogie : les moteurs chauffent, l’embarquement se complètera avec l’arrivée de l’OPPL et on décolle! Qu’on se le dise, il y aura une réelle consultation publique et elle sera menée à bon port», illustre pour sa part M. Trudel.

Mme Fournier évoque l’«équilibre délicat» à respecter dans le contrat social avec la population.

«Il faut trouver un moyen d’améliorer le vivre-ensemble entre l’aéroport et la population de la Rive-Sud, particulièrement chez nous à Longueuil», signifie-t-elle. 

«En tant que mairesse, je dois mettre avant tout l’acceptabilité sociale comme condition aux projets de développement.»
- Catherine Fournier

 


 

Dernières nouvelles