Fonds du développement social de Longueuil: un premier appel de projets sera lancé

Fonds du développement social de Longueuil: un premier appel de projets sera lancé
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Longueuil a adopté, le 15 septembre, le programme de soutien lié au Fonds du développement social d’une valeur de 400 000$ qui a été créé en juin dernier. Un premier appel de projets s’adressant aux organismes sera lancé dans la semaine du 21 septembre.

Ce programme de soutien vise entre autres à aider les organismes qui interviennent auprès des personnes vulnérables et à renforcer leur capacité à agir sur des enjeux sociaux du territoire.

Les organismes souhaitant bénéficier de soutien financier devront déposer des projets s’inscrivant dans l’un des trois volets que sont l’amélioration des conditions de vie, la communauté inclusive et la vitalité de la communauté.

Les projets, qui peuvent être soumis par un seul organisme ou par un partenariat d’organismes, pourraient bénéficier d’un appui se situant entre 10 000$ et 25 000$ pour un projet individuel et de 10 000 $ à 40 000$ pour un projet concerté.

Le premier appel de projets débutera le 21 septembre et s’échelonnera jusqu’au 16 octobre. Un deuxième appel de projets suivra en janvier.

«En 2016, près de 15% de la population longueuilloise vivait sous le seuil de pauvreté. Cette sombre réalité génère divers enjeux sociaux qui ont pris une dimension encore plus importante dans le contexte actuel de la pandémie, a soulevé la mairesse Sylvie Parent, par voie de communiqué. La mise en œuvre d’un tel programme offre donc des avantages considérables et inestimables qui auront des effets positifs sur des milliers de vies.»

Encourager l’innovation sociale, notamment par la collaboration entre les différents domaines, ainsi que «contrer les effets psychosociaux et économiques de la pandémie affectant les populations vulnérables» sont d’autres visées du programme de soutien.

Suffisant?

Réjouie par l’adoption du programme de soutien, la conseillère municipale Colette Éthier craint que ce fonds de 400 000$ ne comble qu’une partie des besoins des organismes du territoire.

Elle rappelle qu’en 2017, le milieu communautaire avait réclamé la création – à l’échelle de l’agglomération – d’un fonds de développement social de 800 000$. Les besoins ont aussi été exacerbés par la pandémie, a-t-elle fait valoir. (A.D.)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires