Actualités

La mise en service du REM repoussée à l’automne

vendredi le 21 janvier 2022
Modifié à 18 h 38 min le 21 janvier 2022
Par Ali Dostie

adostie@gravitemedia.com

Les premières voitures du Réseau express métropolitain (REM) devaient s’activer dès le printemps ou l’été 2020 sur l’antenne de la Rive-Sud. Ces premiers départs se feront plutôt à l’automne, rapportent plusieurs médias ce vendredi.

Le contexte de la pandémie, de même que l’enjeu de pénurie de main-d’œuvre et des problèmes d’approvisionnement auraient entraîné un retard du chantier de deux à trois mois, informe entre autres Radio-Canada.

«il est effectivement de plus en plus difficile de maintenir l’objectif de l’été 2022 pour mettre en service la première antenne du REM sur la Rive-Sud», a confirmé aussi le porte-parole de CDPQ Infra Jean-Vincent Lacroix, au journal La Presse.

Ce n’est pas la première fois que l’échéancier de la mise en service du REM est repoussé.

En novembre 2020, CDPQ Infra envisageait un retard de trois à six mois, reportant la mise en service d’abord prévu à la fin 2021 au printemps/été 2022.

Les impacts de la COVID-19 sur l’approvisionnement, la mobilité de la main-d’œuvre spécialisée et les mesures sanitaires mises en place sur les chantiers avaient été ciblées comme les principales raisons de ce retard.

Dernières nouvelles