Le parc des Îles-de-Boucherville sera touché par la grève à la Sépaq

Le parc des Îles-de-Boucherville sera touché par la grève à la Sépaq

Les employés de la Sépaq ont annoncé une grève générale qui se déclenchera dès le 20 juillet, soit au début des vacances de la construction. À travers le Québec, ce sont 23 parcs nationaux, dont ceux des îles-de-Boucherville et du Mont-Saint-Bruno, qui seront touchés.

À LIRE AUSSI: La menace de grève écartée à la Sépaq

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) en raison de l’«impasse» que pose la question monétaire à la table de négociation.

Les dernières offres mises de l’avant par la direction de la Sépaq ont été jugées inacceptables par le comité de négociation du SFPQ.

«Après une prolongation de convention collective et des négociations qui durent depuis plus de cinq mois, l’offre patronale est toujours ridicule: moins de 1 % par année, a dploré le président général de SFPQ Christian Daigle. Les augmentations de salaire proposées ne couvrent même pas l’augmentation du coût de la vie.»

Certains employés, qui ont un emploi saisonnnier, gagnent entre 13 et 14$ par heure. «Ils méritent de meilleurs salaires. Il n’est plus question pour eux de s’appauvrir année après année», ajoute M. Daigle.

Les travailleurs de la Sépaq s’étaient prononcés à 94% pour le déclenchement d’une grève générale au moment opportun.

La Sépaq a assuré que la presque totalité des parcs allaient demeurer ouverts pendant la grève.

«Dans la mesure où la grève se concrétise, des opérations à effectif réduit risquent d’avoir un impact sur certains services, tels que la restauration, la location d’équipement nautique, les plages et les activités guidées, mentionne le communiqué. Une compensation sera appliquée à la facture des usagers advenant que leur séjour soit affecté.

La société d’État dit toutefois être confiante de pouvoir en arriver à une entente de principe avant la grève. (A.D.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des