Les plus gros pylônes tubulaires d’Hydro-Québec

Les plus gros pylônes tubulaires d’Hydro-Québec
Des monteurs de lignes travaillant au déplacement de la ligne Hertel-Viger (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

La construction du pont Samuel-De Champlain a forcé le déplacement de la ligne électrique à 315 kV Hertel-Viger d’Hydro-Québec, en 2015. Les deux plus hauts pylônes tubulaires du Québec ont ainsi élu domicile à Brossard.

L’utilisation de ces géants de fer, qui mesurent 77 mètres de haut, était nécessaire pour passer les fils conducteurs au-dessus du canal de la Rive-Sud, entre Brossard et l’Île de la Couvée.

En comparaison, le plus haut pylône à treillis de la société d’État mesure 175 mètres. Il est utilisé pour la traverse d’une ligne passant au-dessus du fleuve, près de la centrale de Tracy.

Les géants de fer mesurent 77 mètres de haut.

 

Les pylônes tubulaires, qui pèsent approximativement plus de 96 tonnes, sont utilisés en milieu urbain car ils prennent moins de place que d’autres structures traditionnelles.

Lors de l’étape des fondations des pylônes tubulaires, les ouvriers ont posé la base de chaque structure dans un caisson fixé à même le roc, à une profondeur d’environ 12 mètres.

Selon le chef travaux d’Hydro-Québec Kevin Tétreault, le défi le plus exigeant du chantier a été de maintenir une bonne communication entre les différents interlocuteurs, un enjeu crucial dans un secteur où se croisent plusieurs juridictions.

«On est à la fois sur les territoires du ministère des Transports du Québec, de la Société des ponts fédéraux, de la Ville de Brossard, de la Voie maritime et du gouvernement fédéral, soulignait-il en 2015. Il faut assurer la coordination pour être capables d’arriver à faire nos travaux dans les périodes prévues.»

Selon lui, les étapes les plus périlleuses du projet ont été le montage des pylônes et l’installation de portiques de bois au-dessus de la route 132, pour éviter l’interruption de la circulation lors du déroulement des différents câbles.

Le chantier aura coûté 25 M$ et se sera échelonné de janvier à septembre 2015. L’ancienne ligne a été démantelée à la suite de la mise en fonction du nouveau tronçon.

La ligne Hertel-Viger

Mise en service il y a plus de 35 ans et mesurant plus de 15 km, la ligne Hertel-Viger développe une puissance de 315 kilovolts et est principalement destinée à l’alimentation électrique du centre-ville de Montréal.

Poursuivez votre lecture ici.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des