Parc du Limousin: des citoyens qualifient les décisions de «précipitées»

Parc du Limousin: des citoyens qualifient les décisions de «précipitées»

Plan du projet de COGIR

Crédit photo : Ville de Saint-Lambert

Lundi soir, à la séance ordinaire du conseil municipal, avaient lieu l’adoption et la modification de certains règlements permettant au gestionnaire immobilier COGIR et à la Ville d’aller de l’avant dans l’échange de terrains dans le secteur du parc du Limousin, à Saint-Lambert. Des décisions jugées rapides par certains citoyens.

La Ville procède donc à l’échange de terrains à superficies égales situés aux abords de l’Av. Victoria et de la rue du Limousin. Saint-Lambert collectera également une somme de 1 M$ en compensation dans la transaction.

Le terrain en question permettra à COGIR de construire un troisième édifice à étages pour l’agrandissement des Jardins Intérieurs, une résidence pour personnes âgées.

Le projet serait justifié par une demande croissante des personnes âgées autonomes qui souhaitent demeurer à Saint-Lambert.

«Ce n’est pas précipité, au contraire, se défend le maire Pierre Brodeur. Ça fait quatre ans que ce promoteur tente de lancer ce projet. Mais avec le climat qu’il y avait dans l’ancien conseil, rien n’a été fait.»

Impacts sur le boisé
Cela aura une incidence sur une partie du boisé du Limousin, ce qui soulèverait de l’inquiétude chez des usagers et d’autres citoyens. L’avenir des arbres encore en santé qui seront coupés fait entre autres partie des préoccupations des citoyens présents à la séance.

«C’est un beau projet qui profite à tout le monde. On gagne en superficie et on va mettre en valeur le boisé du Limousin. Au chapitre des espaces verts, on n’agit pas en sauvage, on les préserve», a ajouté le maire, en entrevue.

De son côté, la présidente du Réseau écocitoyen de Saint-Lambert Maude Lecourt était plus nuancée que les autres citoyens présents à la séance dans ses propos.

«On n’est pas contre le projet, mais ça nous donne l’impression que ç’a été bousculé. Il manque de détails, a expliqué Mme Lecourt. Montrez-nous les plans de ce qui sera fait.»

«Pourquoi ne pas attendre la vision 2035? La Ville paye déjà pour obtenir des conclusions d’experts», a-t-elle ajouté.

La Ville a tenu une rencontre informative à propos du projet le 10 juillet. Une période permettant la tenue d’un registre sera ouverte entre les 5 et 13 septembre. L’adoption du règlement aura lieu le 15 octobre.

Transparence
L’audience a fait part à plusieurs reprises de son mécontentement quant à la transparence de la Ville dans ce dossier. Le litige tourne autour du document d’évaluation de la valeur du boisé pour lequel Saint-Lambert a mandaté un expert externe.

La qualité du boisé et de la foresterie a été évaluée par COGIR, mais «on l’a fait aussi à l’interne, et on arrive aux mêmes conclusions. S’il faut en faire une troisième, je suis ouvert», a affirmé Pierre Brodeur, au lendemain du conseil.

Certains citoyens ont fait une demande verbale d’accès à ce document.

Le greffier Mario Gerbeau a mentionné qu’il devrait parcourir les documents avant de statuer s’ils pouvaient être rendus publics, selon les normes de la Loi sur l’accès à l’information. Le directeur général Georges Pichet a également souligné son appréhension à divulguer ces documents.

Le maire Pierre Brodeur a indiqué agir en compagnie de ses collègues «en toute transparence» dans chacun des dossiers de la Ville.

Le conseiller du district 1 Francis Le Chatelier a tenu à rassurer la population qu’il «s’assurerait que le projet, qui touche particulièrement son district» soit exécuté de manière à ce que l’environnement et les arbres soient respectés.

Une demande d’accès à l’information a été effectuée par Le Courrier du Sud concernant le document de l’évaluation du boisé du Limousin.

Lors de la même séance: Le maire monte le ton à propos du bruit

5
Commenter cet article

avatar
4 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Daniel G. Blanchette,A.FORTEIERAnnik Lafortunestéphane guillemette Recent comment authors
stéphane guillemette
Invité
stéphane guillemette

Manque de transparence évident! Il ne manque pas de place pour les personnes âgées à Saint -Lambert à ce que je sache. (il y a de places libres au village dans une des habitations). Est-ce un résidence pour toute la rive-sud ou des places seront réservées pour nos citoyens âgés? Ne devrait -il pas y avoir une vente normale pour ces terrains? Une vente au plus offrant? Juste à l’oeil comme cela, la superficie est équivalente à 4 terrains résidentiels qui se vendent à Préville 350 000$ chaque donc 1.4 millions….et on veut vendre le terrain 1 petit million !… Read more »

Daniel G. Blanchette,
Invité
Daniel G. Blanchette,

J’habite Saint-Lambert depuis plus de 4 ans … J’y ai residé plusieurs fois dans le passé et j’aimerais y finir mes jours. Il est dommage toutefois qu’il n’y ait pas de philosophie distincte qui dirige l’action collective vers un but précis … un concept de vie different de ce qui existe dans les autres villes de cette province … de plus, j’ai beau chercher mais je ne trouve pas de plan sur notre futur comme communauté … ni de programme à court, ni à moyen terme sur les moyens envisagés pour atteindre les objectifs qu’on devrait avoir en vertu d’un… Read more »

Annik Lafortune
Invité
Annik Lafortune

Pour ce qui est du terrain échangé, la portion du terrain des Jardins extérieurs qui sera remis à la Ville en échange d’une partie du Parc du Limousin, il est à plus de 50% de sa superficie couvert de frênes non-traités . Ce qui occasionnera à son nouveau propriétaire(La ville, ) des frais d’abattage d’arbres considérables. C’est définitivement précipité ce nouveau projet, celui de bâtir directement dans le boisé du parc du Limousin. le dernier espace boisé de Saint-Lambert.

A.FORTEIER
Invité
A.FORTEIER

ENCORE UNE FOIS ST-LAMBERT EST ENVAHI PAR LES INTELLO, OPPOSITIONISTES CHRONIQUE DONT LEUR VIE EST TELLEMENT PLATE QU’ILS N’ONT RIEN A FAIRE DE POSITIF ET PLAISANT DE LEUR TEMPS AVEC LEUR FAMILLE ET LEURS ENFANTS UNE ESPECE DE PLATEAUISME MALADIE CONTAGIEUSE.

Daniel G. Blanchette,
Invité
Daniel G. Blanchette,

Ce réseau de conversation est simulé … il constitue une attrape pour les citoyens.