Prix Coupe-paperasse d’or: la ministre de la Sécurité publique du Québec saluée

Prix Coupe-paperasse d’or: la ministre de la Sécurité publique du Québec saluée
a vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique du Québec Geneviève Guilbault et le vice-président de la FCEI François Vincent (Photo : Gracieuseté)

La ministre de la Sécurité publique du Québec, le gouvernement du Manitoba et le ministre associé délégué à la réduction des formalités administratives de l’Alberta ont reçu le prix Coupe-paperasse d’or 2020 de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Présenté dans le cadre de la Semaine de sensibilisation à la paperasserie, ce prix d’excellence est remis aux gens ou aux organismes qui ont réduit la paperasse nuisant aux PME.

À LIRE AUSSI: Poids lourds de la paperasserie: le gouvernement fédéral et la SAQ pointés du doigt

«Les gagnants de cette année représentent bien ce que les gouvernements peuvent accomplir lorsqu’ils se mettent à l’écoute des préoccupations quotidiennes des propriétaires de PME, fait remarquer le vice-président de la FCEI François Vincent. Le Québec en est un bon exemple. L’année dernière, la Régie des alcools, des courses et des jeux avait reçu notre prix Poids lourd de la paperasserie pour sa lourde réglementation sur les salles d’amusement. Cette année, nous sommes heureux de lui remettre notre prix Coupe-paperasse d’or pour avoir réglé rapidement une bonne partie des problèmes que nous avions mis en lumière avec la collaboration de nos membres.»

Auparavant, les propriétaires de salles d’amusement du Québec devaient obtenir et payer un permis pour chaque allée de quilles, chaque table de billard et chaque appareil d’amusement dans leur établissement. Ils devaient aussi renouveler tous ces permis chaque année. Maintenant, grâce au changement de réglementation entré en vigueur à l’automne 2019, les permis individuels et les frais ont été éliminés.

«Il y a aussi d’intéressants modèles dans l’Ouest du pays, poursuit M. Vincent. Le Manitoba reçoit un prix Coupe-paperasse d’or pour avoir entrepris une restructuration majeure des systèmes gouvernementaux qui accroît la transparence, améliore la reddition de comptes et permet d’éliminer les cloisonnements entre les ministères. Enfin, l’Alberta mérite aussi un prix pour la mise en place d’un site Web spécial permettant à tout moment au public et aux propriétaires d’entreprise de transmettre leurs suggestions pour alléger la réglementation. Ce sont là des exemples de transparence et de responsabilité qui font une différence dans la vie des entrepreneurs et dont tous les gouvernements peuvent s’inspirer.»

Cette année, la FCEI décerne également deux mentions honorables de son prix Coupe-paperasse d’or. La première va au sous-ministre ontarien des Petites entreprises et de la Réduction des formalités administratives Giles Gherson et à l’Unité de la réduction des formalités pour les entreprises (URFE) qui enquêtent sur les problèmes de paperasserie signalés via le portail Web de réduction des formalités administratives et travaillent directement avec les législateurs pour trouver des solutions. La seconde est décernée à Jeremy Harrison, ministre du Commerce et du Développement des exportations de la Saskatchewan, pour avoir créé un portail dédié à la réduction de la paperasserie qui permet aux propriétaires d’entreprise de soumettre rapidement au gouvernement leurs problèmes de paperasserie.

«Le travail effectué pour réduire la paperasserie passe souvent inaperçu, ajoute M. Vincent. En reconnaissant publiquement les efforts réalisés partout au pays, nous voulons encourager ce genre de changements concrets qui fait tout une différence pour nos PME.»

Pour en savoir plus sur les gagnants du prix Coupe-paperasse d’or 2020 et leurs réalisations, consultez la liste des finalistes.

(Source: FCEI)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des