Seuls deux cas de variants dans les écoles du territoire

Geneviève Michaud
Seuls deux cas de variants dans les écoles du territoire
L’école secondaire Lucille-Teasdale (Photo : Le Courrier du Sud - Archives)

En date du 11 mars, le Centre de services scolaire Marie-Victorin (CSSMV) ne rapportait que deux cas de variants de la COVID-19 dans ses établissements.

Deux écoles sont ainsi touchées, soit l’école secondaire Lucille-Teasdale de Brossard et l’école primaire internationale de Greenfield Park.

Aucune information n’était cependant disponible quant à la souche des variants détectés.

Absences au primaire

Tel que rapporté dans d’autres secteurs de la province, certains parents d’élèves du primaire du CSSMV ont choisi de garder leur enfant à la maison en raison du port du masque désormais obligatoire.

S’il est impossible pour le CSSMV de quantifier ces absences, certains parents n’offrant pas de raison pour justifier que leur enfant ne se présentera pas à l’école, ce motif demeurerait marginal, selon l’organisation.

«Le CSSMV a la responsabilité de mettre en application les recommandations de la Santé publique pour assurer une meilleure protection de tous contre le virus, rappelle-t-il au Courrier du Sud. Le respect de cette règle (port du masque), tout comme la fréquentation scolaire, sont obligatoires. Il incombe aux parents de prendre les moyens nécessaires pour que leur enfant remplisse son obligation de fréquentation scolaire.»

Le CSSMV ajoute que les parents peuvent en tout temps s’adresser à la direction de l’école pour discuter de leurs préoccupations.

«Triste»

En point de presse le 9 mars, le premier ministre François Legault se disait très triste de voir que des parents choisissaient de garder leur enfant d’âge primaire à la maison en raison de l’obligation de porter un masque.

«Les enfants sont capables pas mal plus qu’on pense de s’adapter pour porter un masque, a-t-il affirmé. Et ce n’est pas par plaisir que la Santé publique dit, comme ailleurs dans le monde, que c’est dangereux pour les enfants au primaire de ne pas porter de masque à cause des variants.»

«Je trouve ça tellement triste qu’on prive des enfants d’aller à l’école parce que des parents ne sont pas d’accord avec les mesures de la Santé publique», a-t-il ajouté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires