Une plainte déposée en lien avec l’ancienne église anglicane

Une plainte déposée en lien avec l’ancienne église anglicane
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Un texte de Nicholas Pereira, stagiaire

L’ancien conseiller municipal Jean-Pierre Roy a déposé une plainte à la Commission municipale du Québec (CMQ) en lien avec la vente de l’ancienne église anglicane.

À LIRE AUSSI: Le projet de réhabilitation de l’ancienne église anglicane ira de l’avant en 2020

Selon lui, la Ville de Saint-Lambert n’a pas respecté les clauses de l’acte de vente signé avec Max Dubois, qui incluaient entre autres l’obligation de commencer les travaux de restauration dans les quinze mois suivant la signature de l’entente.

L’ancien conseiller municipal Jean-Pierre Roy (Photo: Archives – Le Courrier du Sud)

«Non seulement la Ville n’a pas exécuté la clause libératoire qui lui aurait permis de récupérer le bien, mais elle modifie sans avertissement l’acte de vente pour accommoder M. Dubois, précise M. Roy. C’est inacceptable. Aucun citoyen de Saint-Lambert ne devrait avoir de passe-droit comme ça.»

En 2017, l’ancienne église anglicane et son terrain avaient été vendus pour la modeste somme de 160 000$, à condition que le nouveau propriétaire réhabilite le bâtiment. Toutefois, lors de la séance du conseil du 16 septembre, il a été annoncé que l’église sera finalement démontée.

Le maire et six conseillers visés

La plainte déposée à la CMQ vise le maire et les six conseillers municipaux ayant voté en faveur de la résolution permettant la modification de l’acte de vente.

Seul le conseiller du district 3 Bernard Rodrigue s’est opposé à cette décision.

«On ne parle plus de restauration du tout. Il s’agit d’un nouveau projet impliquant de nouveaux intervenants et surtout, de nouveaux paramètres. Il y a une réunion publique, mais elle se fait après le vote. C’est pourquoi j’ai voté contre», a-t-il justifié.

Mécontentement citoyen

Cette décision du conseil a soulevé la frustration chez les citoyens présents à l’assemblée du 16 septembre.

«Ça fait deux ans que ça dure et qu’on nous dit d’attendre une autre année, s’est désolé Édith Lemieux. Dans un an, ce bâtiment sera complétement écrasé. La toiture est perforée. Ce n’est pas ça qu’on veut pour notre patrimoine.»

«Nous avons eu un hiver rigoureux et nous n’avons pas pris de mesures pour protéger ces fondations, expliquait quant à lui Pierre Sénéchal. On voit les pierres se disloquer les unes après les autres.»

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Pierre JulienLise boucherJohn SaderDenis lecomptePierre Dupuis Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Pierre Dupuis
Guest
Pierre Dupuis

Je suis un voisin de la propriété en question et j’ai été en contact à plusieurs reprises avec la ville concernant cette situation. A chaque fois on me dit qu’on va y voir!! On m,a même dit en mars dernier que les travaux seraient entrepris cet été!! JE N’AI AUCUNE CONFIANCE QUE LE NOUVEAU PROJET VERRA LE JOUR!!! L’acheteur, qui n’a absolument rien fait pour préserver l’immeuble compte éventuellement le démolir pour re-développer le site et réaliser un intéressant bénéfice. Son beau projet fait il y a deux ans à grand renfort de phrases creuses à la mode n’était qu’un… Lire la suite »

Denis lecompte
Guest
Denis lecompte

Beaucoup de citoyens pensent comme vous monsieur Dupuis

John Sader
Guest
John Sader

Humm., au finale un terrain en plein centre-ville de St-Lambert pour 160,000$ où on peut bâtir pas mal ce qu’on veux.
Il y en a qui se sont remplis les poches!

Lise boucher
Guest
Lise boucher

Tout à fait d’accord. L’imm Aurait dû être repris par. la Ville de st-lambert selon le contrat de vente avec Dubois et ensuite la ville aurait dû reprendre les appels de projets pendant une période donnée sur lesquels projets tous les citoyens auraient à se prononcer et auraient à décider et choisir le projet ou même les projets les plus intéressants par priorité .. après un temps d’analyse de quelques mois, des projets sur prix offert et conditions à respecter., engagements, garanties données et dépôt versé à la vente, preuves de fonds nécessaires etc etc.. Sans financement direct ou indirect… Lire la suite »

Pierre Julien
Guest
Pierre Julien

En 18 ans le seul projet offert à la ville pour le rachat et la préservation de ce patrimoine est celui-ci et le renouvellement de l’entente comprends toujours une restauration du temple à l’originale sauf qu’il permet une déconstruction, ce qui était selon moi inévitable car les lieux ne sont pas sécuritaires pour y oeuvrer.