50% des travailleurs ignoraient l’existence du métier qu’ils occupent aujourd’hui

50% des travailleurs ignoraient l’existence du métier qu’ils occupent aujourd’hui
(Photo : Depositphotos)

Selon un sondage réalisé auprès de 1000 personnes en décembre dernier par AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, 83% des travailleurs estiment que leur métier de rêve a évolué au cours de leur vie. Et si seulement 22% des travailleurs occupent l’emploi dont ils rêvaient lorsqu’ils étaient jeunes, il est intéressant de constater que 50% des gens ignoraient l’existence même du métier qu’ils occupent aujourd’hui.

Ainsi, si beaucoup rêvaient de devenir médecins ou enseignants lorsqu’ils étaient jeunes, ils ont découvert des professions méconnues ou moins traditionnelles tout au long de leur parcours.

Il est important de rappeler qu’un individu aura en moyenne 3 carrières et 10 emplois différents au courant de sa vie.

«Ces chiffres reflètent bien la nouvelle réalité du marché du travail, soutient la directrice générale d’AXTRA Valérie Roy. Les intérêts et les aspirations professionnelles des gens évoluent, de même que leur situation personnelle. Ce sont quand même 45% des travailleurs québécois qui estiment ne pas être épanouis en emploi. Les centres-conseils en emploi peuvent guider, accompagner et outiller la population advenant une perte d’emploi, un retour sur le marché du travail ou un changement de carrière.»

Trop jeunes pour prendre une décision de carrière?

Selon le sondage réalisé par Callosum, la moitié des Québécois croit qu’à 16 ans, les jeunes ne sont pas en mesure de prendre des décisions éclairées quant à leur futur métier. D’ailleurs, 73% des travailleurs interrogés affirment que lorsqu’ils étaient jeunes, ils ne savaient pas vraiment quel emploi ils souhaitaient occuper plus tard.

«Dans un marché du travail en constante évolution, il est rare qu’un individu occupe toute sa vie le métier qu’il a choisi étant enfant ou adolescent, affirme Valérie Roy. Les parcours professionnels sont maintenant beaucoup plus longs qu’avant et parsemés de transitions. S’il est important d’accompagner les jeunes dans leur premier choix de carrière, il faut aussi aider tous les individus à trouver leur deuxième, troisième ou même cinquième X, pour leur permettre de s’épanouir au travail et de contribuer pleinement à l’économie et à la société.»

TrouvetonX.ca aiguille des milliers d’individus

Dans la dernière année, le site Web TrouvetonX.ca a permis d’aider plus de 15 000 personnes. Mise sur pied en septembre 2018, la plateforme a pour but d’appuyer rapidement, mais surtout efficacement la population à trouver le centre-conseil en emploi qui correspond le mieux à ses besoins en géolocalisant les services disponibles à proximité et en proposant des articles d’experts reconnus.

(Source: AXTRA)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des