Beaucoup de potins autour du pot

Beaucoup de potins autour du pot
À l’exception des études concernant les bienfaits du cannabis sur les symptômes physiques secondaires à la chimiothérapie (diminution des nausées)

Avez-vous remarqué que le cannabis a fait récemment la manchette des journaux? Depuis la promesse électorale de Justin Trudeau de le légaliser, d’ici le printemps 2017, le cannabis, utilisé à des fins thérapeutiques, semble même gagner en popularité.

À titre d’exemple, certains «promoteurs» véhiculent la rumeur voulant que le cannabis soit bénéfique pour régler toute sorte  de problèmes de santé. De telles affirmations devraient allumer une lumière rouge dans vos têtes et vous inciter à la vigilance!

Voici quelques faits à propos de la marijuana :

Sachez qu’à l’exception des études concernant les bienfaits du cannabis sur les symptômes physiques secondaires à la chimiothérapie (diminution des nausées), rien ne permet de prétendre que la marijuana peut atténuer l’anxiété, la dépression ou même des maladies auto-immunes (sclérose en plaques, diabète de type 1, le lupus, la maladie de Crohn, etc.).

Actuellement au Québec, seulement 23 médecins sont autorisés à prescrire du cannabis à des fins thérapeutiques et nous sommes la seule province au Canada à tenir un registre des personnes ayant une prescription à cet effet.

Le cannabis peut également entraîner des effets secondaires et il n’est pas sans risque. Si vous l’inhalez, il comporte les mêmes risques de cancers et de maladies pulmonaires que ceux associés à la fumée du tabac.

La consommation du cannabis peut entraîner une dépendance physique et psychologique. Elle peut également provoquer une forme de démence (déficience cognitive) et des changements de l’humeur.

Finalement, si vous choisissez de consommer du cannabis, sachez que vous devez éviter de conduire un véhicule et que sa consommation est déconseillée pour les femmes enceinte ou qui allaitent.

Ce n’est pas parce que cette substance sera bientôt légalisée qu’il s’agit d’un produit sans risque! Puisqu’à l’heure actuelle, les données scientifiques liées aux bienfaits thérapeutiques du cannabis demeurent embryonnaires, montrez-vous prudent! Par mesure de prévention et de précaution, méfiez-vous des rumeurs et des potins!

Émilie Dansereau, chargée des dossiers Saines habitudes de vie à l’Association pour la santé publique du Québec

Plus d’infos en cliquant ici

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des