Campagne de financement: 7 logements sociaux pour jeunes mères verront le jour à LeMoyne

Campagne de financement: 7 logements sociaux pour jeunes mères verront le jour à LeMoyne

Brigitte Larivière, la mairesse Sylvie Parent, la présidente de la campagne Nathalie Paré et Josée Livernoche.

Crédit photo : Jean Laramée - Le Courrier du Sud

COMMUNAUTÉ. Le projet d’hébergement Les Chrysalides, ce sont sept logements sociaux subventionnés qui accueilleront autant de jeunes mères monoparentales aux études, tout juste à côté des locaux de L’Envol, organisme du secteur LeMoyne. Lancée le 2 mai, la campagne de financement Bâtir une vie vise à amasser les 250 000$ manquants pour que se concrétise ce projet de 1,4 M$ qui bénéficie de l’appui de divers paliers de gouvernements.

Le projet s’adresse aux jeunes mères de moins de 25 ans qui entreprendront un retour aux études d’une durée d’un à cinq ans. L’ouverture est prévue au printemps 2019.

Les maquettes de l’immeuble ont été dévoilées lors du lancement, auquel assistaient plusieurs jeunes mères bénéficiant des services de L’Envol. Le bâtiment de trois étages compte des espaces communautaires ainsi que sept logements 4½.

«Les premiers échanges avec entre autres le Comité logement Rive-Sud concernant ce projet remontent à 2013. Cinq ans, c’est long, mais j’avoue qu’on est persévérant, a lancé d’emblée la directrice générale de L’Envol, Josée Livernoche. Cinq ans, ça représente aussi la moyenne d’années d’efforts des jeunes mamans pour obtenir un diplôme.»

Ce délai aura permis à l’organisme de bien évaluer les besoins des jeunes mamans et de proposer un projet adapté à leur réalité.

Ce n’est donc pas un hasard si le projet verra le jour à proximité des locaux de L’Envol et du centre communautaire où les participants du programme scolaire L’Escale se réunissent. L’organisme pourra ainsi offrir un accompagnement aux jeunes femmes.

Le projet Les Chrysalides offrira un milieu de vie sécuritaire et abordable, valorisera la persévérance scolaire et favorisera un engagement des jeunes étudiants dans la vie communautaire.

La présidente d’honneur de la campagne, Brigitte Larivière, a affirmé vouloir s’impliquer pour la cause puisqu’elle est particulièrement sensible à la mission de L’Envol.  Cette maman d’une fille de 20 ans œuvre dans l’industrie aéronautique et est témoin des efforts nécessaires à déployer pour attirer les jeunes femmes dans ce milieu de travail davantage masculin.

La mairesse Sylvie Parent a profité du lancement pour souligner le travail de l’organisme, qui œuvre depuis 28 ans à faire de la communauté longueilloise un «lieu plus accueillant et inclusif. C’est un acteur indispensable de la communauté», a-t-elle ajouté, se disant fière que la Ville soutienne un tel projet.

«Longueuil répondra toujours présent à des projets qui donnent espoir d’une vie meilleure», a-t-elle poursuivi.

Dons

La Fondation Cactus de l’espoir a offert 1000 plants, préparés par des bénévoles et jeunes mères durant les ateliers, afin de contribuer à la campagne. Ainsi, les cactus sont en vente au coût de 10$ et la totalité des sommes amassées ira au projet d’hébergement Les Chrysalides.

La compagnie de bijoux et accessoires Beblue s’est également alliée à la cause, proposant les bracelets Bâtir une vie, disponibles à L’Envol ou sur bebluebijoux.com.

Il est possible de faire un don directement sur le site web de l’Envol (lenvol.org), par téléphone (450 465-2584, poste 221) ou par la poste (1600, rue de L’Église, Longueuil, J4P 2C8).

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Gabriela Tovar Recent comment authors
Gabriela Tovar
Invité
Gabriela Tovar

Excellent article du journal Le Courrier du Sud qui explique très bien le projet d’hébergement Les Chrysalides et comment participer à la campagne de financement Bâtir un vie 👍 de l’organisme L’Envol programme d’aide aux jeunes mères.
http://www.lenvol.org
M E R C I 💕