De longs trajets en autobus scolaire font réagir des parents

De longs trajets en autobus scolaire font réagir des parents

Certains parcours prennent jusqu’à 1h15.

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

Des enfants en bas âge prenant part à des projets pédagogiques particuliers de l’école internationale de Greenfield Park* passent plus d’une heure assis sur leur banc d’autobus scolaire, chaque matin.

Une mère dont les enfants fréquentent cette école a récemment contacté Le Courrier du Sud pour lui faire part de la situation.

Ses enfants, dont l’école primaire se situe en dehors du quartier, doivent suivre un parcours d’autobus d’une durée d’une heure et quart, en matinée, lorsqu’ils quittent la maison pour se rendre en classe. Après la classe, le même trajet à sens inverse prendrait environ 35 minutes.

«Un enfant ne devrait pas passer autant de temps dans un autobus à cet âge. C’est du gros bon sens, non?, se désole la mère. J’ai parlé avec des enfants qui montent à bord de leur autobus à 7h35 sur la même ligne que les miens, et ils arrivent à l’école à 8h45.»

La mère, qui mentionne avoir eu plusieurs échanges avec les responsables du transport scolaire, se dit «désespérée» de la réponse de la Commission scolaire Marie-Victorin (CSMV).

40 minutes en moyenne
La CSMV affirme au journal que le temps moyen des parcours en autobus au primaire tourne aux alentours de 40 minutes.

«Les plus longs parcours au primaire sont ceux des projets pédagogiques particuliers, choisis sur une base volontaire par les parents, dont les enfants peuvent provenir d’un secteur beaucoup plus éloigné (comparativement aux élèves qui fréquentent leur école primaire de secteur), soutient la porte-parole Catherine Giroux. La durée maximale prévue de certains de ces parcours est actuellement de 1h10.»

Aucune limite de temps n’est établie par la commission scolaire pour les trajets d’autobus, mais «autant que faire se peut, la CSMV tente de ne pas dépasser 1h10 pour ces écoles à vocation particulière».

La CSMV indique avoir procédé à des changements au début de l’année et précise qu’elle travaillera au cours des prochaines semaines à optimiser certains parcours, par exemple, en retirant certains arrêts.

«Il faut également prendre en considération que plusieurs facteurs peuvent venir allonger la durée des parcours en début d’année: rodage, travaux de la voirie, etc.», conclut Catherine Giroux.

*L’école internationale de Greenfield Park est une école publique avec un examen d’entrée. Elle est ouverte aux jeunes de Brossard, Saint-Lambert et des arrondissements de Longueuil.

Poster un Commentaire

avatar