Gentrification de certains quartiers de Brossard

On voit la gentrification dans les quartiers où il y a eu un manque d’investissements publiques et privés. On peut constater le phénomène actuellement sur le croissant Bazin, à Brossard.

Il faut distinguer la gentrification de la revitalisation, qui maintient le caractère et le niveau d’abordabilité d’un quartier. Cela provoque un déplacement des moins nantis. C’est l’expression des inégalités.

Bien qu’on ne puisse pas arrêter la tendance et qu’elle comporte des éléments favorisants, il faut quand même l’aborder pour mieux l’encadrer, afin de maintenir la mixité sociale.

Ces nouvelles constructions sont sur deux étages avec des fenêtres latérales au deuxième étage. Le reste des maisons autour ont un étage et n’ont pas de fenêtres latérales.

Auparavant, on pensait à l’intimité. Donc, du haut du deuxième étage, il y a une vue plongeante dans les cours et dans les chambres à couchers des maisons avoisinantes. Cela donne l’impression qu’à Brossard, avec un peu d’argent, on peut se payer l’intimité des citoyens de longue date.

Un ajustement des règlements de zonage pourrait prévenir la détérioration de la qualité de vie de la communauté.

J’interpelle nos élus à se prononcer sur les actions avancées pour s’assurer que cette gentrification soit faite avec éthique.

Sandra Carbone

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des