Voici la SF90 Stradale, la première Ferrari hybride rechargeable

Par Le Guide de l'auto
Voici la SF90 Stradale, la première Ferrari hybride rechargeable


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

Tel que promis, Ferrari a dévoilé aujourd’hui sa première voiture sport hybride rechargeable, la SF90 Stradale. C’est aussi la première fois qu’un modèle à moteur V8 domine la gamme du prestigieux constructeur italien.

Le nom fait référence au 90e anniversaire de la Scuderia Ferrari et met l’accent sur le lien étroit entre les voitures de course de Ferrari et ses bolides de route.

La SF90 Stradale génère une puissance phénoménale de 986 chevaux et un couple de 590 livres-pied à 6 000 tours/minute en jumelant un V8 turbocompressé de 4,0 litres qui produit 769 chevaux à un trio de moteurs électriques qui fournissent ensemble 217 chevaux. Les systèmes d’admission et d’échappement ont été complètement redessinés par le fait même.

L’un des moteurs électriques se trouve à l’arrière entre le V8 et la nouvelle boîte à double embrayage à huit rapports. Les deux autres sont montés à l’avant et propulsent à eux seuls la voiture en mode électrique (autonomie de 25 kilomètres d’après la norme mondiale WLTP et vitesse de pointe de 135 km/h grâce à une batterie haute performance au lithium-ion) en plus de contrôler indépendamment le couple distribué à chaque roue.

Cette super sportive hybride à quatre roues motrices de Ferrari fait osciller la balance à 1 570 kilos, ce qui lui donne un ratio incroyable de 1,57 kg/ch. Résultat : elle accélère de 0 à 100 km/h en seulement 2,5 secondes et de 0 à 200 km/h en 6,7 secondes.

Pour la première fois chez Ferrari, les clients pourront choisir entre le modèle régulier et un autre à vocation encore plus sportive appelé Assetto Fiorano. Ce dernier ajoute notamment des amortisseurs Multimatic spéciaux dérivés des courses de série GT, plusieurs composants qui réduisent le poids de la voiture, un aileron arrière en fibre de carbone qui fournit 390 kilogrammes d’appui au sol à 250 km/h ainsi que des pneus Michelin Pilot Sport Cup2 conçus spécifiquement pour améliorer la performance sur circuit.

Le design poussé à l’extrême
Pour obtenir la meilleure combinaison possible de légèreté, de rigidité et d’aérodynamisme avec un bas centre de gravité, le châssis et la carrosserie de la Ferrari SF90 Stradale sont entièrement nouveaux et fabriqués à l’aide de plusieurs matériaux différents, dont bien sûr la fibre de carbone.

On tient particulièrement à souligner le système actif breveté à l’arrière qui contrôle le débit d’air dans la partie supérieure de la voiture pour réduire l’effet de traînée à haute vitesse et augmenter l’appui au sol dans les virages, au freinage et lors des changements de direction.

En termes de design, la SF90 Stradale s’inspire des sportives les plus accomplies de Ferrari. Un bon exemple est son habitacle enveloppant de style F1, plus compact à l’avant et positionné plus près du devant de la voiture afin de rendre celle-ci plus aérodynamique. L’aménagement intérieur et l’interface du conducteur s’éloignent toutefois radicalement des modèles précédents.

Entre autres, le volant sport intègre un pavé tactile et une série de commandes haptiques qui permettent de contrôler pratiquement toutes les fonctions de la voiture uniquement à l’aide des pouces. L’instrumentation est entièrement numérique et on retrouve pour la première fois dans un véhicule de production un écran HD incurvé de 16 pouces qui peut être totalement personnalisé et contrôlé par le biais du volant. Un grand affichage tête haute est aussi inclus.

Ferrari a lancé un microsite (SF90stradale.com) pour les amateurs qui veulent tout voir et savoir à propos de la nouvelle SF90 Stradale. De notre côté, il va sans dire que nous brûlons d’impatience de l’essayer.

Partager cet article