90 jours de prison pour un cas de rage au volant extrême

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
90 jours de prison pour un cas de rage au volant extrême
Lors de l’incident, une voiture percuté par le véhicule de Bullhoes a été projeté sur un muret de la 132 Ouest. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Le 3 juin, un individu de Lanaudière a été condamné à 90 jours de prison pour son implication dans un cas de rage au volant particulièrement violent survenu en décembre 2017 à Longueuil et à Montréal.

Le 9 décembre 2017, alors qu’il circulait sur l’autoroute 40 Ouest, Robert Rego Bullhoes s’est emporté en raison de la manœuvre d’un autre conducteur. Il a percuté un véhicule à la hauteur du boul. Henri-Bourassa, puis un autre près de l’avenue Marien, avant de heurter une autre voiture qui a été projetée sur un muret de la route 132 Ouest, près du boul. Roland-Therrien, à Longueuil.

L’homme de 41 ans a rapidement été arrêté et accusé de plusieurs chefs, dont conduite dangereuse, méfait et délit de fuite.

Mentionnons que quatre enfants prenaient place dans la voiture de l’accusé lors de l’événement.

En plus de sa peine de détention, qu’il purgera de façon discontinue, Bullhoes sera sous le coup d’une probation de 2 ans durant laquelle lui saura notamment interdit de conduire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des