Bruit et trafic de l’aéroport de Saint-Hubert: une pétition est déposée à la Chambre des communes

Bruit et trafic de l’aéroport de Saint-Hubert: une pétition est déposée à la Chambre des communes
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Une pétition lancée sur le site de la Chambre des communes demande au ministère des Transports et aux autres ministères concernés de soutenir les citoyens qui «subissent les impacts des activités aéroportuaires de Saint-Hubert depuis trop longtemps déjà».

Résidente de Saint-Bruno-de-Montarville, Sonia Simard est l’instigatrice de cette pétition, parrainée par le député fédéral de Montarville Stéphane Bergeron.

Les signataires – des résidents de l’agglomération de Longueuil et des villes avoisinantes – demandent que le gouvernement limite le trafic aérien au-dessus des quartiers résidentiels.

Ils souhaitent également que l’aéroport «réglemente toutes ses activités afin d’assurer la santé et la sécurité publiques (couvre-feu, horaire, fréquence, altitude des vols, mesures d’atténuation du bruit)».

Les citoyens espèrent que des études d’impact et des audiences publiques soient tenues «pour tout changement susceptible d’avoir un impact sur la qualité de vie, la santé et la sécurité des citoyens».

À leurs yeux, un comité indépendant et imputable devrait également être créé pour gérer ce qu’ils considèrent comme des nuisances entourant les activités de l’aéroport.

À cette liste de demandes s’ajoute celle que l’aéroport soit de compétence d’agglomération.

La pétition évoque la fréquence élevée des vols, tant des avions des écoles de pilotage que des hélicoptères et des gros porteurs, qui nuit à la qualité de vie des citoyens.

«Le bruit excessif généré par les avions représente des atteintes sérieuses à la santé humaine», fait-on valoir.

On déplore également l’«absence de collaboration de la part de l’aéroport et de la Ville de Longueuil».

Au-dessus du Mont Saint-Bruno

En plus des inquiétudes à l’égard du trafic aérien au-dessus des quartiers densément peuplés, l’instigatrice de la pétition affirme que les aéronefs de écoles de pilotage se font très bien entendre dans le parc national du Mont-Saint-Bruno, tout particulièrement dans le secteur des tourbières.

Elle relève l’ironie de la situation, alors que le règlement de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) interdit les aboiements de chien. En effet, il stipule que «le chien qui aboie, qui hurle ou qui nuit au bien-être, à la quiétude et à la sécurité des autres visiteurs n’est pas toléré».

«Par contre, la Sépaq n’a aucun recours contre le bruit des avions, car c’est de compétence fédérale. Si l’aboiement d’un chien est dérangeant, imaginez les petits avions en continu, de jour comme de nuit!»

Sonia Simard invite les citoyens de toutes les villes concernées par cet enjeu à signer cette pétition. Elle sera en vigueur jusqu’au 29 mars sur le site de la Chambre des communes.

En date du 7 janvier, elle comptait 158 signataires.

«Un représentant-citoyen la déposera auprès de son conseil municipal afin que ce dernier vote une résolution, explique Mme Simard. Le maire de Saint-Bruno ainsi que certains conseillers feront passer une résolution en janvier.»

Une deuxième pétition

Sonia Simard n’en est pas à ses premières démarches dénonçant le trafic aérien. En octobre, elle avait lancé une pétition adressée au maire de Saint-Bruno-de-Montarville et déposée à l’agglomération de Longueuil demandant une «gestion intelligente du trafic aérien». La pétition avait récolté 354 signatures.

Des citoyens d’autres villes s’étaient à ce moment montrés concernés, ce qui a poussé Mme Simard à initier la deuxième pétition.

Rappelons également que le Comité anti-pollution des avions des Longueuil (CAPA-L) a déposé en août une requête à la Cour supérieure du Québec afin d’interdire les vols de nuits à l’aéroport de Saint-Hubert.

En novembre, Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) affirmait «ne ménager aucun effort pour atténuer les impacts du bruit des aéronefs qui utilisent l’aéroport».

DASH-L a annoncé son intention de soumettre à Transports Canada deux mesures pour réduire les nuisances sonores. Il s’agit d’une procédure d’atténuation du bruit au départ, puis l’implantation des arrivées en descente continue. (A.D.)

La pétition: https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-2351

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
23 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Villeneuve
Daniel Villeneuve
1 année

Je suis curieux de connaître les propositions réalistes amenées par le pétitionnaires pour réduire « le trafic aérien au-dessus des quartiers résidentiels », autre que fermer l’aéroport ou y réduire drastiquement les activités, considérant que celui-ci a été progressivement enclavé au cours des années par justement « des quartiers résidentiels ».

dash-qui
dash-qui
1 année
Répondre à  Daniel Villeneuve

Excellent, fermons là! Mais de grâce ne revenez pas avec 1927, le bruit des navires, de la 132, des motocyclettes,de ceux qui se sont installés alors que personne n’avait à redire, etc…on l’a lu de A à Z. Trouvez autre chose pour justifier 200 Cessan/jour et 737-200/nuit. L’arrivée des premières écoles de pilotage avec Cargair et les asiatiques en tête a simplement dépassé la barrière du bon sens à outrance.

Jean-Philippe Pepin
Jean-Philippe Pepin
1 année
Répondre à  Daniel Villeneuve

couvre feu.

2 mots. 1 seul mot si vous mettez un trait d’union entre couvre et feu.

Denis De Chantal
Denis De Chantal
1 année

Cette aéroport était présente avant la construction des maisons de ces signataires de la pétition, ce sont les maires des municipalités qui ont approuvé la construction de ces maisons sur leur territoire pour obtenir plus de taxe, de plus, les gens qui ont acheté leur maison étaient au courant qu’une aéroport était en activité, alors ce sont des lunettes qu’ils ont besoin, pour la quiétude de tous les gens qui n’ont pas de temps a perdre avec des pertes d’énergie et des dépenses que l’ensemble des contribuables devront payé pour cette démarche inutile, encore un syndrome de la pouponnière, ont va s’occupé de la minorité qui pleur alors que la majorité n’a pas de temps a perdre ni d’argent, alors ce sera peut être les trains qui font un bruit plus fort lors de leur passage qui dans la région passe très souvent, juste a poser la question aux résidents qui doivent attendre au passage a niveau, c’est vrai les véhicules également font du bruit, faudra ce déplacé en bicyclette. Les prochain responsable seront les oiseaux, ou les grenouilles, ça fait du bien de dire son opinion a l’occasion (sans faire trop de bruits)

dash-qui
dash-qui
1 année
Répondre à  Denis De Chantal

Votre tirade n’est pas une opinion, c’est du copier/coller rabâcher par toute votre clique.

Alain ROY
Alain ROY
10 mois
Répondre à  Denis De Chantal

Il est évident et cela paraît dans votre language que vous n’avez pas à entendre le bruit des avions (école de pilotage) passer en continu de huit heures à 23 heures. On ne parle pas ici de quelques avions seulement par jour . Ils s’exercent à faire ce que appelle du tuch and go .

Roch Lessard
Roch Lessard
10 mois
Répondre à  Denis De Chantal

Je suis bien d’accord que l’aéroport était la avant les maisons ..MAIS , moi je suis né ici , j’habite au alentours de l’aéroport depuis 50 ans , et j’étais là bien avant les écoles de pilotage qui elles, ont des posés/décollés tout le 40 secondes , j’aimerais vous invitez à prendre un apéro dans ma cour, question de voir par vous même ! 🙂

Daisy
Daisy
7 mois
Répondre à  Denis De Chantal

Premièrement c’est un aéroport et non une …..ensuite c’etait Un aéroport militaire pas international comme certains idiots veulent en faire et oui par chance qu’il y a eu la construction de quartiers …..c’est avec les taxes justement que cet aéroport est resté debout ce que vous ne semblez pas admettre , vous devriez vous ouvrir les yeux et les oreilles plus grand…..vous ne semblez pas admettre qu’il y a pas mal plus de citoyens de plusieurs villes qui en on assez de devoir endurer des épais dans votre genre et en plus vous parlez de la minorité! C’est justement une minorité d’utilisateurs de cet aéroport qui dérangent et écœurent des milliers de gens comme moi , les écoles d’aviation et les propriétaires d’avions désuets et polluants qui
S’amusent à tourner en rond au dessus des quartiers c’est eux la minorité , débarrassez de notre ciel et tout le monde va être content ,
Les trains passent , mais ils ne tournent pas en rond du matin à très tard le soir . Dire son opinion c’est bien , mais être épais et illogique ça nous montre votre vrai visage de dieu du ciel , un autre indésirable de cet aéroport.
Une autre chose , On n’est plus en campagne la …..cherchez vous donc un bled , en campagne justement avec des vaches et des porcs , eux ils ne pourront pas argumenter avec vous .

Normand Beaudoin
Normand Beaudoin
1 année

Bravo tu t’installe a côté d’un aéroport et après tu te plaint du son ???? Pas fort……. Elle est là depuis 1927 avec le R-100 oui oui le dirigeable qui reliait St-Hubert/ New York…… Et après l’armée suivie des petites écoles de pilotage, et maintenant les vols pour des voyages plus loin, genre le grand nord et bientôt pour des vols dans le sud. Comme ont dit : Si tu n’aime pas la forêt et bien n’y vas pas.

Marcel Préfontaine
Marcel Préfontaine
1 année
Répondre à  Normand Beaudoin

Tout est pour le moins exact, ne puisse en déplaire à la petite bourgeoisie…

priscille beaudoin
priscille beaudoin
1 année
Répondre à  Normand Beaudoin

Franchement ! Je ne demeure pas à côté de l’aéroport mais à Longueuil à la limite de Boucherville et ces gros porteurs qui émettent un bruit strident entre minuit et 1h du matin, ça me dérange. Lorsque je suis arrivée à Longueuil il y a 20 ans, on pouvait aller au parc M.Chartrand et c’était la quiétude. Même chose il y a 10 ans. C’est certain que lorsqu’on reste à l’intérieur avec les fenêtres toujours fermées, c’est moins dérangeant.

Daisy
Daisy
7 mois
Répondre à  Normand Beaudoin

Réveille toi…..on ne parle plus d’a côté de l’aeroport…..c’est quoi que t’as pas compris encore , c’est tous les quartiers ….toutes les villes , Saint-Bruno , Boucherville , Saint-Hubert ,Longueuil ,Brossard ,Greenfieldpark , Sainte-Julie ,Saint-Lambert ect.et ect…….qui se font envahirent par les trop nombreux avions , surtout des écoles qui survolent en tournant en rond sans arrêt du matin au soir les demeures de citoyens …….tu viendras pas me dire que c’est tous des niaiseux qui se sont installé à côté d’un aéroport?
Non …..s’est des abuseurs et des profiteurs comme les pilotes de ces avions désuets qui exagèrent pour faire de l’argent sur notre dos , que se soit les écoles d’aviation ou ceux qui font des tours pour les touristes ou autres c’est du n’importe quoi …..ils savent très bien qu’il y avait une zone grise et ils en profitent…..la il est temps que les citoyens se lèvent et que ca finisse , vous avez assez rient de nous.
C’est vous qui devriez voler au dessus des forêts allez y donc…..

am
am
1 année

Tellement facile et simpliste comme argument les « Tu n’as qu’à déménager » et les insultes, les gens concernées ne prennent même plus la peine de répondre à ces commentaires …

François
François
1 année

On en serait pas là s’il y avait eu un once de gros bon sens de la part de l’aéroport. Je suis résident près de l’aéroport depuis 1983. Le trafic de jour n’est pas une source importante de frustration. La nuit c’est rendu tout simplement l’enfer. Ces tests de moteurs de 22:00 à minuit. Ces bourdonnements qui débute à 4 am. On ajoute à celà les 737 200 qui décolle 3 fois semaines à 3 am. Du bruit le jour c’est une chose mais quand ça prive de sommeil une population entière c’est autre chose. Affamé une population et elle va se révolter! Empêcher une population de dormir et elle va se révolter! La privation de sommeil est une technique de torture reconnue (supplice de la goutte),

Avec un simple couvre feu on en serait pas là et le mécontentement ne serait pas de cet ampleur.

Facile à dire « vous habitez à coté de l’aéroport et bla bla bla » . Le périmètre affecté touche Longueuil, St-Hubert, Lemoyne, St-Lambert, St-Bruno, GFP et Ste-Julie. On vas tu exclure 65 km caré de terrain autour de l’aéroport en 1e couronne de Montréal pour tolérer quelques vols de nuits? Les 65 km carré habité rapporte pas mal plus à l’économie que l’aéroport et nous avons acheté nos maisons en toute légalité du zonage de la ville. Si la ville veut miser sur l’aéroport au lieu des résidents, qu’il rachète nos maisons et nous exproprie! On va aller peupler St-Jean, Napierville, St-Amable, Contrecoeur pour vivre et laisser un aéroport à 5 km à vol d’oiseau du centre-ville de Montréal?? On va faire comme toute les autres bozo et congestionner les routes en habitant à 60 minutes de nos lieux de travail et s’éloigner des transports en commun? Mirabel est là pour ça, allez opérer vos bébelle bruyante et éloignez vous de la civilisation au lieu de demander à la civilisation de s’éloigner d’elle-même. L’aération est l’aéroport et non les humains autour C’est à l’aéroport de s’autoréguler et de faire en sorte qu’elle a une acceptabilité sociale et non l’inverse.

On demande des mesures simples et c’est toujours la fermeté. ça a pris 10 ans de saga judiciaire pour forcer les écoles à poser des silencieux à 4 000 $ pièces pour cesser de polluer et encore là il a falu que la ville subventionne car les pollueurs étaient même pas assez sensé pour s’autoréguler entre eux et de prévoir dans leur modèle d’affaires de se payer des muffler à 4 000$. Là on va encore se battre pour un couvre feu. A force d’adopter la ligne dur et de ne pas vivre en harmonie avec les résidents, l’aéroport va perdre au final plus que si elle avait mis de l’eau dans son vin et adopter des mesures de gros bon sens.

Isabelle
Isabelle
1 année

Enfin…des gestes concrets! Espérons que cela va porter fruit! Pour ma part les aller retour des écoles de pilotage me font haïr le secteur….pas moyen de profiter de l’extérIeur, ils passent directement au dessus de la maison aux 2 min….sinon les décollages des autres avions ne me dérangent pas tant…mais les asiatiques qui passent aux deux minutes et pollue mon bien être parce que c’est moins cher suivre les cours ici plutôt qu’ailleurs…un aéroport en ville c’est justifié pour accomoder les clients mais pour suivre une formation…ça pourrait facilement être relocalisé en dehors des villes.

dash-qui
dash-qui
1 année
Répondre à  Isabelle

Voyez vous madame, ils ont débutés avec 1 école de pilotage et on en compte maintenant 6 je crois, sinon plus. Alors que pensez-vous arrivera-t-il aux gros porteurs? Il vont se multiplier même beaucoup plus vite avec la permission de vols de nuit. Ils ne feront pas de quartier car la ville appuie ces aberrations et même les soutiennent. Vous ne pensez tout de même pas que Chrono qui s’est vu accorder la permission d’avions repoussés partout et se dresse un hangar à des millions de dollars veut simplement se mettre à l’ombre et ils se sont certainement fait promettre de ne pas avoir d’entraves, par DASH-L et la ville. Alors profitez au plus vite de la moité de votre patience.

Jean-Philippe
Jean-Philippe
1 année

Assez utopique de voir qu’on condamne l’étalement urbain et que de l’autre coté on condamne ceux qui densifie la population dans l’axe 116-30-132-20. Je comprends que l’aéroport est quasi centenaire mais la réalité est qu’elle est située en plein milieu urbain desservi par les transport en commun. La tendance mondiale dans le domaine aéroportuaire est de délocaliser l’aéroport. Là on devrait délocaliser les citoyens et encourager l’étalement urbain pour seul raisonnement que l’aéroport est là depuis 1927? L’âge de l’aéroport est très faible comme argument!

Si on scinde le terrain de l’aéroport en lot de 5000 pieds carré et qu’on applique le ratio d’habitants payeur de taxes au pieds carré qu’on retrouve dans les nouveaux projets immobilier, je suis certain que la ville ferait plus d’argent en taxes que de gérer ce boiteux aéroport qui accapare 515 hectare de terrains.

515 hectares représente 55 434 000 pieds carré. Le pieds carré vaut 30$ du pieds en résidentiel dans le secteur. On parle d’une valeur foncière de 1.6 milliards seulement en terrains!! Ajoutez à celà la valeur d’immeuble et imaginez vous la valeur potentiel en taxes que la ville pourrait récolter.

La ville préfère gérer des plaintes, des avocats, et des écoles de pilotage!

dash-qui
dash-qui
1 année
Répondre à  Jean-Philippe

Ils n’ont pas besoin de cet argent, ils n’ont qu’à engraisser la facture de vos taxes. La ville ne veut simplement pas prendre l’odieux de la grogne des citoyens et vous envoie à DASH-L à qui elle a transférée tous les pouvoirs, qui lui fait des sorties vantardes la soupe une fois chaude. Si cet aéroport venait à ne plus être déficitaires, soyez certain que la mairesse sera la première à s’embrasser le biceps et sembler reprendre le contrôle. St-Hubert n’est qu’un HUB pour passager temporaire qui font affaire à Montréal. Le REM devrait redresser le tout et remettre Dorval en plan côté passager. Malheureusement St-Hubert deviendra un aéroport cargo, nuit après nuit, et jour après jour. Ils n’enlèveront jamais le statut militaire car il permet 24/24, 7/7. En commençant par les fourbes Chrono de ce monde, sans aucune barrière fédérale, qui bénit tout ce qui vole. Les avocats, c’est vous et moi qui les payés, alors que voulez vous que ça lui fasse, mais un peu moins de gaspillage juridique devrait donner à la mairesse la possibilité de s’octroyer un meilleur salaire.(sic)

Jean-Philippe
Jean-Philippe
1 année
Répondre à  dash-qui

Mon commentaire visait les apôtres dont le seul argument est que l’aéroport était probablement là du temps de Jésus en l’an 0. Les amérindiens devait voler à dos de faucon à l’époque, ou il s’élançait de Delta plane à plume d’oiseaux du haut du mont St-Bruno pour attérir à St-Hubert! Elle était là et elle restera là peu importe la réalité 2000 ans plus tard, selon ces apôtres qui n’ont aucun argument valable!

Il visait aussi les apôtres dont le seul argument est « pourquoi habitez vous là ». Vous vous habitez où ceux qui se demandent pourquoi on habite là? Vous êtes comme les autres moutons qui partent des campagne pour venir travailler en ville? Amenez là dans votre campagne cet aéroport et aller rejoindre vos avions à dos de cheval où à vélo!Sacrez nous patience, on reste en ville car on travaille en ville et notre vie se passe ici.

Pour le reste je suis optimiste que le gros bon sens fini toujours par l’emporté. Le cheminement aurait pu simplement être plus simple.

Il n’y a tout simplement aucun leadership dans ce dossier, chacun est campé dans sa position extrême.

dash-qui
dash-qui
1 année
Répondre à  Jean-Philippe

Les apôtres? Il y en a une comme maitre dans la secte de l’Hôtel de Ville a changé son salaire en gros deniers et comme le disciple Judas a livré les citoyens , cependant ce dernier a le mérite de s’être limiter à un seul  »humain »! Et des leaders il y en a…… même deux….. Chrono et le écoles de pilotage qui dictent leurs propres lois à l’organisation fantoche qu’est DASH-L. Ces derniers qui une fois par mois apparaissent en décriant les améliorations dont ils n’ont aucun mérite: les heures réglées en cour, les silencieux réglés avec Ottawa et payés de votre poche et non la leur, et les essais extérieurs qui ne faisaient que sens et sur lesquels ils fermaient les yeux depuis longtemps, accoler au pied du mur par une panoplie de plaintes. Voilà, en cette organisation vous avez vos brebis…..

Olivier
Olivier
1 année

Ça prendrait juste un peu de bon sens pour une meilleure acceptabilité sociale. Les citoyens demandent un développement qui tiendra compte de leur qualité de vie. Croyez-vous que c’est en faisant décoller des Boeing 737-200 en pleine nuit qu’on obtiendra cette acceptabilité sociale? Bien évidemment, non ! Il n’y a plus seulement les gens de Saint-Hubert/Longueuil qui se plaignent des activités provenant de l’aéroport de Saint-Hubert, il y a tous ceux des villes avoisinantes comme Saint-Bruno, Sainte-Julie, Saint-Basile, Boucherville, Brossard, Saint-Lambert. Il y a même des gens de Montréal qui s’en plaignent. Ça commence à faire pas mal de monde ça. En 2020, les élus devront certainement commencer à s’interroger sur cette problématique grandissante et veiller à leurs intérêts et à ceux de leurs citoyens. Un développement bien réfléchi, fait dans une démarche de développement durable, qui respecterait la qualité de vie des citoyens serait certainement une meilleure approche. Les Boeing 737-200 ne peuvent pas rythmés avec développement durable, et encore moins lorsqu’on les fait décoller et atterrir en pleine nuit. Ils sont beaucoup trop bruyants. Les citoyens peuvent bien être tolérants, mais lorsqu’on commence à affecter leurs nuits de sommeil, ça passe un peu moins, c’est la goutte qui fait déborder le verre, c’est l’équilibre qui n’est plus, qui se rompt totalement. Un couvre-feu pourrait certainement être le début d’une réconciliation entre l’aéroport et les citoyens.

Jean-Philippe
Jean-Philippe
1 année
Répondre à  Olivier

Vos propos sont sensés! Je crois que personne ou presque ne veut effacer l’aéroport ou croit que ça arrivera. C’est une question d’équilibre. Un aéroport géré en harmonie avec le voisinage (il est large le voisinage dans ce cas) peut même créer de la richesse. Ce tapage nocturne de gros porteurs est l’élément primaire de frustration. Ce 737-200 émet autant de bruit qu’un avion de chasse! Aucun bon sens.

il suffirait d’un couvre feu. On comprends qu’il y a des exceptions à un couvre feu (transport médical, déploiement militaire etc) mais quelque chose de logique. Un couvre feu clair, c’est bien beau dire que ça décolle pas avant 6 am mais si les moteurs tourne toute la nuit pour de l’entretien ce n’est pas mieux.

cassandrafp
cassandrafp
7 mois

Alors , allons-y ! Je vous préviens c’est long d’expériences et d’arguments …

On est bien d’accord que Mirabel a cessé toute activité internationale depuis 2004 ne restant que quelques cargos? L’espace aérien était encore fermé au profit de Toronto (qui veut noyer son chien …) La gare était prête ,la 15 élargie pour la voie ferroviaire …ADM ,forte se son contrat avec le fédéral , a décidé , unilatéralement , sans grande publicité, malgré les oppositions d’urbanistes ,de géographes et de défenseurs de l’environnement ,de rapatrier l,aéroport en ville ce qui ne se fait plus nulle part dans le monde et d’obetir l’ouverture d el’espace aérien . Trois sites d’aéroport , c’était BEN trop .Je ne vais pas décrire la suite que tout le monde connaît : saturation , rampe d’arrivée trop courte , parkings trop cher , pas de navette ferroviaire , un seul hall de douanes , pas de couvre-feu etc… Voir le site CQV.org première organisation à se battre contre ADM puis actuellement, « les pollués de Montréal  »

Où , je veux en venir ? Ma maison de 1950 , à Ville St Laurent ,se trouvait ainsi à 2mns des arrivées et des départs …Les nuits de plus en plus courtes , plaintes non comptabilisées ou ignorées , mesures de bruit à la convenance de ADM, les maires riverains , ravis du rapatriement d’entreprises, les députés fédraux libéraux toujours à l’écoute mais sans actions consécutives…,Parfois ,la maison tremblait (boeing 777) le salon de jardin plein de traces de suie rouge et même un hiver ,un glaçon qui a fait un trou dans le toit ! De guerre lasse, on déménage (certains le conseillent non ?…) On regarde l’étendue des dégâts aériens sur une carte et le site flightradar 24 et on procède par élimination : pas l’île d e Montréal (Maintenant tout le monde se plaint…) pas Laval , pas la rive sud …Miracle ,eureka, la rive nord avec quelques cargos seulement …C’est OK. On a donc déménagé dans le sud de Blainville .
Malgré les heures de pointe infernales et les levers plus tôt , la ville est plutôt agréable .Sauf que depuis 2016…Les cargos (FEDEX,UPS,CARGOS, se multiplient (NOLINOR par la suite ) les avions de lignes internationales (Chine, Japon ,E-U ,Europe ) les lignes canadiennes du nord (AH! les sifflement des avions DE Haviland à hélices) et de l’ouest passent désormais par la MRC et la rive nord quand l’aéroport de Dorval est saturé . Par St Rose, ils remontent toute l’île pour ensuite se mettre dans les couloirs aériens de Dorval .. Vive la pollution de l’air ! AH! J’oubliais …Que faire de Mirabel sans aucune rentabilité que nos cargos ? Les projets de réhabilitation se succèdent, ,ADM n’en veut pas …Et puis des hangars sont construits loués ou achetés pour Piper , Pilatus ,Beech ,Cessna privés qui font un véritable ballet aérien au-dessus de nos têtes…On est bien d’accord , il n’y en avait pas avant . J’oubliais ,les hélicoptères et les écoles de parachutisme, les essais des airbus 220 (C-séries ) avant leur départ pour les cies Egypt air , air Baltic ,Tanzanie airlines avec sa belle girafe sur l’aile arrière…Ah! j’oubliais aussi le fameux Antonov qui nous a apporté des masques de Chine Via l’Alaska pendant le premier confinement …et ,récemment un autre de …WUHAN , avant que le Québec redevienne indépendant (je parle du point de vue sanitaire ) hydravions , avions de Bell , même celui de l’équipe des alouettes « Toujours games  » Je vais me faire des annemis ! au fai , il y a aussi les avions de l’autre bord d e l’île ,st Hubert qui vont et viennent . Çà c’est nouveau !Les maires de la rive nord (taxes ) se réjouissent de la « re-dynamisation » de Mirabel (appellation contrôlée du service de communication de ADM) et depuis ces dernières années les lotissements se multiplient . On veut une gare , si possible reliée au REM, le prolongement de la 13 , terminer la 50 … La tour de contrôle est en rénovation ,des contrôleurs en recrutement ou formation et quand les citoyens se plaindront du bruit , ADM leur dira qu’il ne fallait pas venir là puisqu’il y avait encore des cargos et les entreprises de l’aéronautique ! La boucle est bouclée, on en revient à 3 pôles aéronautiques …Ce qu’on appelle se projeter dans l’avenir ! Avoir de la suite dans les idées ,un esprit aérien dans un corpus aéronautique sain ! Résultat , une métropole entiérement survolée , des millions de gens incommodés ,des petits avionsde tourisme qui croisent des gros , d’autres qui détournent leur trajectoire pour ne pas gêner le boeing qui s’en vient , des vols d e nuit aussi ,pas de couvre-feu .Pourquoi se gêner et se soucier des humains qui vivent en-dessous : carte blanche de ADM et NAVCANADA. aux récalcitrants : vous voyez même quand on prend ses précautions , pourtant avec une situation bien précise …Ce n’est jamais gagné !

Pour en finir : la circulation aérienne civile dépend du fédéral qui a délégué ses pouvoirs à ADM qui rend peu de comptes sinon dans ses AG où tout va bien …Il est là le problème .Il est temps que le fédéral soit interpellé par les Provinces ou les villes , VIA les députés fédéraux , provinciaux, les préfets de MRC(?) pour qu’elles aient leurs mots à dire sur l’utilisation de leur espace aérien . Que les intérêts économiques puissent se conjuguer à la qualité de vie des citoyens …Que l’espace rural et naturel, soit plutôt survolé , on en a au Québec . D’ailleurs , quand Dorval n’est pas saturé , les avions passent plus par les zones rurales…Et puis , le gros reproche : depuis toutes ces années ,les associations de défense des citoyens ne se sont jamais fédérées à travers le CANADA pour exiger d’Ottawa une vraie politique aérienne civile qui concilierait tous les intérêts , au moins des couvre-feu obligatoires ,des couloirs bien précis (voir Francfort )avec interdiction de bâtir des résidences autour …Encore faut-il que l’aéroport précède les lotissements! En fait , dans ce pays, on aime les éléphants blancs , les palabres et actions énergivores à l’infini ,les engagements trop locaux plutôt que d’élaborer des consensus globaux économiques versus la santé … Prêts pour l’après COVID?