Bruit et trafic de l’aéroport de Saint-Hubert: une pétition est déposée à la Chambre des communes

Bruit et trafic de l’aéroport de Saint-Hubert: une pétition est déposée à la Chambre des communes
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Une pétition lancée sur le site de la Chambre des communes demande au ministère des Transports et aux autres ministères concernés de soutenir les citoyens qui «subissent les impacts des activités aéroportuaires de Saint-Hubert depuis trop longtemps déjà».

Résidente de Saint-Bruno-de-Montarville, Sonia Simard est l’instigatrice de cette pétition, parrainée par le député fédéral de Montarville Stéphane Bergeron.

Les signataires – des résidents de l’agglomération de Longueuil et des villes avoisinantes – demandent que le gouvernement limite le trafic aérien au-dessus des quartiers résidentiels.

Ils souhaitent également que l’aéroport «réglemente toutes ses activités afin d’assurer la santé et la sécurité publiques (couvre-feu, horaire, fréquence, altitude des vols, mesures d’atténuation du bruit)».

Les citoyens espèrent que des études d’impact et des audiences publiques soient tenues «pour tout changement susceptible d’avoir un impact sur la qualité de vie, la santé et la sécurité des citoyens».

À leurs yeux, un comité indépendant et imputable devrait également être créé pour gérer ce qu’ils considèrent comme des nuisances entourant les activités de l’aéroport.

À cette liste de demandes s’ajoute celle que l’aéroport soit de compétence d’agglomération.

La pétition évoque la fréquence élevée des vols, tant des avions des écoles de pilotage que des hélicoptères et des gros porteurs, qui nuit à la qualité de vie des citoyens.

«Le bruit excessif généré par les avions représente des atteintes sérieuses à la santé humaine», fait-on valoir.

On déplore également l’«absence de collaboration de la part de l’aéroport et de la Ville de Longueuil».

Au-dessus du Mont Saint-Bruno

En plus des inquiétudes à l’égard du trafic aérien au-dessus des quartiers densément peuplés, l’instigatrice de la pétition affirme que les aéronefs de écoles de pilotage se font très bien entendre dans le parc national du Mont-Saint-Bruno, tout particulièrement dans le secteur des tourbières.

Elle relève l’ironie de la situation, alors que le règlement de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) interdit les aboiements de chien. En effet, il stipule que «le chien qui aboie, qui hurle ou qui nuit au bien-être, à la quiétude et à la sécurité des autres visiteurs n’est pas toléré».

«Par contre, la Sépaq n’a aucun recours contre le bruit des avions, car c’est de compétence fédérale. Si l’aboiement d’un chien est dérangeant, imaginez les petits avions en continu, de jour comme de nuit!»

Sonia Simard invite les citoyens de toutes les villes concernées par cet enjeu à signer cette pétition. Elle sera en vigueur jusqu’au 29 mars sur le site de la Chambre des communes.

En date du 7 janvier, elle comptait 158 signataires.

«Un représentant-citoyen la déposera auprès de son conseil municipal afin que ce dernier vote une résolution, explique Mme Simard. Le maire de Saint-Bruno ainsi que certains conseillers feront passer une résolution en janvier.»

Une deuxième pétition

Sonia Simard n’en est pas à ses premières démarches dénonçant le trafic aérien. En octobre, elle avait lancé une pétition adressée au maire de Saint-Bruno-de-Montarville et déposée à l’agglomération de Longueuil demandant une «gestion intelligente du trafic aérien». La pétition avait récolté 354 signatures.

Des citoyens d’autres villes s’étaient à ce moment montrés concernés, ce qui a poussé Mme Simard à initier la deuxième pétition.

Rappelons également que le Comité anti-pollution des avions des Longueuil (CAPA-L) a déposé en août une requête à la Cour supérieure du Québec afin d’interdire les vols de nuits à l’aéroport de Saint-Hubert.

En novembre, Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) affirmait «ne ménager aucun effort pour atténuer les impacts du bruit des aéronefs qui utilisent l’aéroport».

DASH-L a annoncé son intention de soumettre à Transports Canada deux mesures pour réduire les nuisances sonores. Il s’agit d’une procédure d’atténuation du bruit au départ, puis l’implantation des arrivées en descente continue. (A.D.)

La pétition: https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-2351

Partager cet article

18
Laisser un commentaire

avatar
8 Comment threads
10 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
11 Comment authors
Jean-Philippepriscille beaudoinOlivierdash-quiIsabelle Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Daniel Villeneuve
Guest
Daniel Villeneuve

Je suis curieux de connaître les propositions réalistes amenées par le pétitionnaires pour réduire « le trafic aérien au-dessus des quartiers résidentiels », autre que fermer l’aéroport ou y réduire drastiquement les activités, considérant que celui-ci a été progressivement enclavé au cours des années par justement « des quartiers résidentiels ».

dash-qui
Guest
dash-qui

Excellent, fermons là! Mais de grâce ne revenez pas avec 1927, le bruit des navires, de la 132, des motocyclettes,de ceux qui se sont installés alors que personne n’avait à redire, etc…on l’a lu de A à Z. Trouvez autre chose pour justifier 200 Cessan/jour et 737-200/nuit. L’arrivée des premières écoles de pilotage avec Cargair et les asiatiques en tête a simplement dépassé la barrière du bon sens à outrance.

Jean-Philippe Pepin
Guest
Jean-Philippe Pepin

couvre feu.

2 mots. 1 seul mot si vous mettez un trait d’union entre couvre et feu.

Denis De Chantal
Guest
Denis De Chantal

Cette aéroport était présente avant la construction des maisons de ces signataires de la pétition, ce sont les maires des municipalités qui ont approuvé la construction de ces maisons sur leur territoire pour obtenir plus de taxe, de plus, les gens qui ont acheté leur maison étaient au courant qu’une aéroport était en activité, alors ce sont des lunettes qu’ils ont besoin, pour la quiétude de tous les gens qui n’ont pas de temps a perdre avec des pertes d’énergie et des dépenses que l’ensemble des contribuables devront payé pour cette démarche inutile, encore un syndrome de la pouponnière, ont… Lire la suite »

dash-qui
Guest
dash-qui

Votre tirade n’est pas une opinion, c’est du copier/coller rabâcher par toute votre clique.

Normand Beaudoin
Guest
Normand Beaudoin

Bravo tu t’installe a côté d’un aéroport et après tu te plaint du son ???? Pas fort……. Elle est là depuis 1927 avec le R-100 oui oui le dirigeable qui reliait St-Hubert/ New York…… Et après l’armée suivie des petites écoles de pilotage, et maintenant les vols pour des voyages plus loin, genre le grand nord et bientôt pour des vols dans le sud. Comme ont dit : Si tu n’aime pas la forêt et bien n’y vas pas.

Marcel Préfontaine
Guest
Marcel Préfontaine

Tout est pour le moins exact, ne puisse en déplaire à la petite bourgeoisie…

priscille beaudoin
Guest
priscille beaudoin

Franchement ! Je ne demeure pas à côté de l’aéroport mais à Longueuil à la limite de Boucherville et ces gros porteurs qui émettent un bruit strident entre minuit et 1h du matin, ça me dérange. Lorsque je suis arrivée à Longueuil il y a 20 ans, on pouvait aller au parc M.Chartrand et c’était la quiétude. Même chose il y a 10 ans. C’est certain que lorsqu’on reste à l’intérieur avec les fenêtres toujours fermées, c’est moins dérangeant.

am
Guest
am

Tellement facile et simpliste comme argument les « Tu n’as qu’à déménager » et les insultes, les gens concernées ne prennent même plus la peine de répondre à ces commentaires …

François
Guest
François

On en serait pas là s’il y avait eu un once de gros bon sens de la part de l’aéroport. Je suis résident près de l’aéroport depuis 1983. Le trafic de jour n’est pas une source importante de frustration. La nuit c’est rendu tout simplement l’enfer. Ces tests de moteurs de 22:00 à minuit. Ces bourdonnements qui débute à 4 am. On ajoute à celà les 737 200 qui décolle 3 fois semaines à 3 am. Du bruit le jour c’est une chose mais quand ça prive de sommeil une population entière c’est autre chose. Affamé une population et elle… Lire la suite »

Isabelle
Guest
Isabelle

Enfin…des gestes concrets! Espérons que cela va porter fruit! Pour ma part les aller retour des écoles de pilotage me font haïr le secteur….pas moyen de profiter de l’extérIeur, ils passent directement au dessus de la maison aux 2 min….sinon les décollages des autres avions ne me dérangent pas tant…mais les asiatiques qui passent aux deux minutes et pollue mon bien être parce que c’est moins cher suivre les cours ici plutôt qu’ailleurs…un aéroport en ville c’est justifié pour accomoder les clients mais pour suivre une formation…ça pourrait facilement être relocalisé en dehors des villes.

dash-qui
Guest
dash-qui

Voyez vous madame, ils ont débutés avec 1 école de pilotage et on en compte maintenant 6 je crois, sinon plus. Alors que pensez-vous arrivera-t-il aux gros porteurs? Il vont se multiplier même beaucoup plus vite avec la permission de vols de nuit. Ils ne feront pas de quartier car la ville appuie ces aberrations et même les soutiennent. Vous ne pensez tout de même pas que Chrono qui s’est vu accorder la permission d’avions repoussés partout et se dresse un hangar à des millions de dollars veut simplement se mettre à l’ombre et ils se sont certainement fait promettre… Lire la suite »

Jean-Philippe
Guest
Jean-Philippe

Assez utopique de voir qu’on condamne l’étalement urbain et que de l’autre coté on condamne ceux qui densifie la population dans l’axe 116-30-132-20. Je comprends que l’aéroport est quasi centenaire mais la réalité est qu’elle est située en plein milieu urbain desservi par les transport en commun. La tendance mondiale dans le domaine aéroportuaire est de délocaliser l’aéroport. Là on devrait délocaliser les citoyens et encourager l’étalement urbain pour seul raisonnement que l’aéroport est là depuis 1927? L’âge de l’aéroport est très faible comme argument! Si on scinde le terrain de l’aéroport en lot de 5000 pieds carré et qu’on… Lire la suite »

dash-qui
Guest
dash-qui

Ils n’ont pas besoin de cet argent, ils n’ont qu’à engraisser la facture de vos taxes. La ville ne veut simplement pas prendre l’odieux de la grogne des citoyens et vous envoie à DASH-L à qui elle a transférée tous les pouvoirs, qui lui fait des sorties vantardes la soupe une fois chaude. Si cet aéroport venait à ne plus être déficitaires, soyez certain que la mairesse sera la première à s’embrasser le biceps et sembler reprendre le contrôle. St-Hubert n’est qu’un HUB pour passager temporaire qui font affaire à Montréal. Le REM devrait redresser le tout et remettre Dorval… Lire la suite »

Jean-Philippe
Guest
Jean-Philippe

Mon commentaire visait les apôtres dont le seul argument est que l’aéroport était probablement là du temps de Jésus en l’an 0. Les amérindiens devait voler à dos de faucon à l’époque, ou il s’élançait de Delta plane à plume d’oiseaux du haut du mont St-Bruno pour attérir à St-Hubert! Elle était là et elle restera là peu importe la réalité 2000 ans plus tard, selon ces apôtres qui n’ont aucun argument valable! Il visait aussi les apôtres dont le seul argument est « pourquoi habitez vous là ». Vous vous habitez où ceux qui se demandent pourquoi on habite… Lire la suite »

dash-qui
Guest
dash-qui

Les apôtres? Il y en a une comme maitre dans la secte de l’Hôtel de Ville a changé son salaire en gros deniers et comme le disciple Judas a livré les citoyens , cependant ce dernier a le mérite de s’être limiter à un seul »humain »! Et des leaders il y en a…… même deux….. Chrono et le écoles de pilotage qui dictent leurs propres lois à l’organisation fantoche qu’est DASH-L. Ces derniers qui une fois par mois apparaissent en décriant les améliorations dont ils n’ont aucun mérite: les heures réglées en cour, les silencieux réglés avec Ottawa et… Lire la suite »

Olivier
Guest
Olivier

Ça prendrait juste un peu de bon sens pour une meilleure acceptabilité sociale. Les citoyens demandent un développement qui tiendra compte de leur qualité de vie. Croyez-vous que c’est en faisant décoller des Boeing 737-200 en pleine nuit qu’on obtiendra cette acceptabilité sociale? Bien évidemment, non ! Il n’y a plus seulement les gens de Saint-Hubert/Longueuil qui se plaignent des activités provenant de l’aéroport de Saint-Hubert, il y a tous ceux des villes avoisinantes comme Saint-Bruno, Sainte-Julie, Saint-Basile, Boucherville, Brossard, Saint-Lambert. Il y a même des gens de Montréal qui s’en plaignent. Ça commence à faire pas mal de monde… Lire la suite »

Jean-Philippe
Guest
Jean-Philippe

Vos propos sont sensés! Je crois que personne ou presque ne veut effacer l’aéroport ou croit que ça arrivera. C’est une question d’équilibre. Un aéroport géré en harmonie avec le voisinage (il est large le voisinage dans ce cas) peut même créer de la richesse. Ce tapage nocturne de gros porteurs est l’élément primaire de frustration. Ce 737-200 émet autant de bruit qu’un avion de chasse! Aucun bon sens. il suffirait d’un couvre feu. On comprends qu’il y a des exceptions à un couvre feu (transport médical, déploiement militaire etc) mais quelque chose de logique. Un couvre feu clair, c’est… Lire la suite »